Media training : 4 conseils pour réaliser des vidéos pédagogiques

média training

 

 

 

Vous êtes un expert dans votre domaine. Un as. Seulement, dès qu’il vous faut passer devant la caméra, vous ne semblez plus si compétent. C’est peut-être parce que vous manquez d’un petit media training. Voici nos conseils pour améliorer votre prestation.

Conseil n°1 : Le sourire

C’est le premier conseil que donnerait n’importe quel consultant en media training : personne n’a envie de voir un intervenant maussade, surtout si le contenu de la vidéo pédagogique est ardu. Sourire rend plus sympathique et ceux qui écoutent sont plus enclins à pardonner les petites erreurs ou imperfections. En plus, la caméra estompe beaucoup de choses ! Il faut donc exagérer son sourire, sans craindre le ridicule. En effet, sourire donne l’air intelligent. Cela aura également un impact sur votre voix : faîtes le test. Le sourire s’entend, il rend la voix plus lumineuse, plus harmonieuse, plus agréable. D’ailleurs, c’est l’un des premiers conseils donnés aux téléopérateurs. Glissez des « 🙂 » dans votre texte pour vous le rappeler. 

 

Conseil n°2 : Parler fort

Faîtes sonner votre voix. D’abord pour des raisons techniques : le micro doit vous entendre. Mais ensuite, pour vous donner un air plus affirmé. Parler fort inspire la confiance et donne aussi confiance en soi. En plus, avec une voix forte, vous pourrez mieux ménager des effets de voix : parler un peu moins fort, puis accentuer une phrase en particulier. Pourquoi ne pas faire quelques vocalises aussi, en attendant votre tour ? Pas besoin de chanter la traviata, un simple « hmmm » suffira à préparer votre voix. 

 

Conseil n°3 : Varier rythme et intonation

Savez-vous que la capacité d’attention moyenne sur une vidéo en ligne est inférieure à deux minutes ? Alors, si vous voulez que les apprenants/spectateurs restent avec vous, ne les laissez pas s’échapper ! Ménagez des pauses pour créer du suspens, accélérez, accentuez la notion importante que vous venez de donner. Cela passe aussi par l’écriture : pour vous rappeler qu’il faut faire une pause au milieu d’une phrase, glissez des « … » ou des « // ». Sautez une ligne quand vous passez à une autre notion et qu’il faut marquer qu’on change de sujet. Faire des phrases courtes vous aidera à ne pas « savonner », c’est-à-dire vous tromper, ce qui vous obligerait à tout recommencer. 

 

Conseil n°4 : Utiliser un prompteur

Il est votre allié ! Imaginez : vous serez face à une caméra et il vous faudra penser à votre gestuelle, à ne pas sortir du cadre, à sourire… Cela fait beaucoup. Alors un conseil, suivez le texte sur le prompteur, que vous aurez rédigé avec soin, sur lequel vous vous serez peut-être un peu entraîné. Si vous êtes débutant, évitez d’improviser, au risque de finir par dire des phrases bancales. 

 

 

Conseil bonus : Soigner sa garde-robe

Deux couleurs sont à bannir : le vert et le blanc. En effet, si la vidéo est tournée en studio sur fond vert, alors votre chemisier printanier disparaîtra au détourage, faisant flotter votre visage dans le décor. Le blanc est trop fade : en effet on a tendance à ajouter un fond clair à la vidéo. Alors autant porter des couleurs ! 

Classé dans : Actualités

A propos de l'auteur