Comment fonctionne la blockchain ?

Comment fonctionne la blockchain ?

Si vous vous intéressez de près ou de loin à la FinTech, vous avez sûrement déjà entendu parler de la blockchain. Découvrez comment cette nouvelle technologie fonctionne et quelles peuvent être ses applications dans le secteur de la banque.

Extrait de la vidéo de formation : MOOC La révolution FinTech

La blockchain ne peut pas fonctionner sans un réseau. Afin de bénéficier de cette technologie, vous avez besoin d’un réseau d’ordinateurs, avec sur chacun, une copie synchronisée de cette blockchain.

La blockchain est capable d’effectuer un échange de valeur en toute confiance entre des participants, en utilisant une mécanique de consensus. Chaque membre du réseau arrive à un accord sur l’état final de la blockchain. La mécanique de consensus la plus populaire a été rendue célèbre par le Bitcoin. La blockchain bitcoin que l’on connaît sous le nom de protocole « Proof-of-work » désigne une situation dans laquelle des demandes de transactions sont faites d’une personne à l’autre, puis sont validées par un réseau d’ordinateurs.

Bitcoin et blockchain

Comment fonctionne le réseau de la blockshain ?

Ce réseau est composé de deux acteurs : les “Mineurs” et les “Noeuds”.

Les Mineurs sont en compétition les uns avec les autres, pour essayer de traiter cette information. Cela nécessite une grande puissance de calcul permettant de résoudre des problèmes de mathématiques complexes. Les Mineurs sont en compétition les uns avec les autres pour soumettre leur travail aux Noeud, eux-mêmes responsables de la validation de ces transactions. Quand l’un d’entre eux obtient la validation, on leur donne alors le droit d’ajouter un nouveau bloc à la blockchain.

Ce processus de validation prend 51% des Noeuds pour confirmer que le bloc proposé par le Mineur est valide. Quand un nouveau bloc est ajouté à la blockchain, le Mineur responsable est récompensé par une crypto-devise (ou un Bitcoin).

La valeur de cette nouvelle crypto-devise vaut plus que la puissance informatique utilisée pour réaliser cette transaction. C’est la raison principale pour laquelle les Mineurs sont incités à réaliser des transactions.

Quelles sont les limites rencontrées par la blockchain aujourd’hui ?

La mécanique de consensus est très chronophage et ne permet pas vraiment de traiter de gros volumes de transactions.

De même, il est aujourd’hui impossible de contrôler les nouveaux entrants. Cela signifie qu’autant de bons et de mauvais acteurs peuvent entrer, et potentiellement surcharger le réseau, et donc le perturber.

Enfin, nous pouvons identifier un risque en terme de vie privée. Les preuves de travail des blockchain sont généralement publiques sans besoin d’autorisation d’accès.

Le principe de la blockchain

Comment ces limites sont-elles compensées ?

Pour compenser ces limites, il faudrait limiter les accès à des participants privés ou du moins pour voir autoriser un personne à joindre le réseau de la blockchain.

Dans ce cas la visibilité du registre lui-même, et la possibilité de valider une transaction est limitée seulement à un groupe autorisé. Ce long et difficile travail portant sur les mécanismes de consensus peut maintenant être remplacé par quelque chose qui nécessite beaucoup moins de puissance de calcul. En privatisant la blockchain, on rend son utilisation davantage capable de supporter des volumes et des vitesses d’échanges importants

Comment les banques travaillent ensemble pour explorer la blockchain ?

Ce que l’on observe actuellement, c’est qu’un nombre croissant d’initiatives collaboratives et de consortium bancaires se forment dans l’industrie des services financiers.

Les rumeurs courent autour d’initiatives telle que “R3”. De grandes compagnies s’accorderaient  pour non seulement tester les technologies de la blockchain, mais potentiellement développer une blockchain privée, où chaque institution financière aurait un droit d’accès.

Quelles sont les applications de la blockchain ?

L’une des applications notables de la blockchain réside dans les paiements. Comme nous l’avons vus dans le transfert de valeur utilisant les Bitcoin, nous pouvons maintenant reproduire cela en utilisant les devises du monde réel.

Que pourraient être les applications de la blockchain au delà des services financiers ?

Les applications de la blockchain peuvent s’étendre bien au delà des services financiers. Elle peut par exemple être utilisée pour stocker des informations comme votre identité, votre testament ou même votre propriété intellectuelle.

Envie d’en apprendre plus sur la transformation digitale des banques ?

Inscrivez-vous à notre prochaine session de formation : MOOC La Révolution Fintech

 

Classé dans : Digital et Innovation