L’agilité : véritables bénéfices ou effet de mode ?

agilite-benefices-effet-mode

Incertitudes et réactivité

La grande faiblesse des méthodes dites classiques est leur manque de réactivité et leur faible gestion de l’incertitude. Les méthodes agiles ont été développées afin de répondre à ces problématiques. En effet, elles permettent de travailler en cycles courts et d’intégrer des feedbacks réguliers de l’utilisateur. Cela permet d’adapter les priorités des fonctionnalités à développer entre chaque itération. Grâce aux feedbacks, l’équipe peut lever les incertitudes rencontrées suite à un besoin mal défini au lancement du projet et modifier rapidement ce qui ne convient pas.  

Un processus humanisé

Scrum et les méthodes agiles s’appuient sur le principe d’auto-organisation de l’équipe. Celle-ci voit son implication dans le projet fortement augmentée et disposera d’une plus grande liberté de création. Afin de garantir cette liberté, les méthodes agiles favorisent la communication directe à la documentation, ce qui améliore considérablement le cadre de travail de l’équipe et participe à sa cohésion. Par-là même, une large amélioration des conditions de travail est perceptible lorsque les méthodes agiles sont utilisées: chaque membre de l’équipe épanouit et gagne en expérience et en autonomie tout au long du projet.   Par exemple, une étude de l’université de Calgary affirme que les méthodes agiles réduiraient les effets négatifs sur le moral et sur l’implication des équipes de deux tiers. Salesforce.com a également communiqué sur le fait  que 86 % de leurs employés avaient constaté de nettes améliorations de leurs conditions de travail quinze mois après l’adoption de Scrum.  

Un rapport de confiance avec le client

La définition du besoin de la partie métier d’un projet n’est pas toujours facile à retranscrire pour l’équipe de développement. Certaines incertitudes s’installent et il n’est pas rare de voir un produit final ne répondant pas aux attentes du client. Les méthodes agiles apportent une réponse à cette problématique avec la mise en place de cycles courts, appelés sprints dans le cas de Scrum. À la fin de ces itérations de développement d’une durée de deux à quatre semaines, une version fonctionnelle du produit est présentée. Le client peut donc suivre de manière régulière l’avancement du projet, mais aussi redéfinir certains besoins ou changer l’importance des fonctionnalités qu’il attend. La transparence des procédures permet d’instaurer un véritable climat de confiance avec le client..  

L’assurance d’un produit de qualité

Scrum propose de faire des livraisons fréquentes permettant à l’équipe de se focaliser sur les fonctionnalités plutôt que sur les délais. La revue régulière des priorités permet à chaque version du produit présentée en fin d’itération de disposer du meilleur ROI possible. De cette manière, si pour quelque raison que ce soit le développement devait être arrêté avant la fin du projet, le client disposerait tout de même d’un produit incomplet, mais pleinement fonctionnel en l’état. De plus, les tests étant effectués durant les itérations, le nombre de bugs est largement diminué.  

Résultat des courses

Les améliorations induites par les approches agiles ne sont pas mineures. Elles permettent de gérer l’incertitude en survenant tout au long du projet et elles multiplient les interactions entre le client et les équipes projet pendant le développement pour éviter les mauvaises surprises. L’une des principales forces de des méthodes agiles réside dans le fait qu’elles apportent une forte autonomie à l’équipe projet et renforcent la motivation de chaque partie prenante. Les équipes techniques de Captain SPOC ont déployé il y a maintenant plus d’un an la méthodologie Scrum et les bénéfices présentés dans cet article ont tous été observés, sans exception. Et vous, quel est votre retour sur l’adoption d’une approche agile ? N’hésitez pas à réagir dans les commentaires de cet article !

 

A propos de l'auteur

  • intervenant-01

    Florent Lothon

    Florent Lothon est responsable du département digital DSI de Swiss Life. Il a plus de 14 ans d’expérience en startups et sociétés de services en ingénierie informatique, à des positions de développeur, manager, coach et formateur agile.

    Lire la présentation complète