Relever le défi du changement de paradigme Agile

Changement de paradigme agile

Le passage à l’agilité n’est pas un processus aussi évident qu’il n’y paraît. C’est même plutôt un sacré défi qui va obliger les équipes à changer leur état d’esprit et à se défaire de leurs anciens réflexes.

Extrait de la vidéo de formation MOOC Entreprise Agile

Adopter un mode de fonctionnement agile et basculer en particulier dans le management agile revient généralement à changer sa façon de penser. Ce changement peut faire l’objet d’un véritable séisme intellectuel car il s’agit d’un changement de paradigme. Il implique d’abandonner des repères, parfois ancrés depuis des années voire des décennies. Autrement dit de lâcher prise et de s’approprier de nouveaux repères. On peut être ainsi amené à vivre une période un peu difficile entre le moment où les anciens repères ne sont plus là et les nouveaux pas encore complètement acquis. A l’échelle d’une équipe en pleine adoption d’un fonctionnement agile, ça peut même faire l’objet d’une baisse passagère de productivité. Tel peut être le “ticket d’entrée” d’un changement si profond.

D’autre part, ce n’est pas quelque chose qu’on peut imposer, car ça touche à l’humain. On ne peut pas changer les personnes directement, on peut seulement jouer sur l’environnement. Et on peut avoir le meilleur plan du monde, si la culture de l’organisation n’est pas en phase, il avortera. Bref, on est face à un énorme défi.

Adopter l'état d'esprit Agile

Faire le grand saut…

On peut comparer l’adoption d’un fonctionnement agile à l’adoption du saut en fosbury chez les athlètes de saut en hauteur. Malgré les performances évidentes obtenues par la technique de saut apportée par Fosbury, il a fallu plus de 20 ans pour qu’elle se généralise. Et pourtant,  aujourd’hui plus personne n’imagine sauter autrement pour sauter le plus haut possible. Pourquoi a t’il fallu plus de 20 ans ?  Probablement à cause de la résistance naturelle au changement.

Si on se met dans la peau d’un entraîneur de saut en hauteur à l’époque de la naissance du saut en fosbury, on peut facilement imaginer les sollicitations qu’il a pu recevoir de la part de ses sauteurs voulant atteindre les même performances. Imaginez les conséquences pour cet entraineur. Il doit alors refaire son propre apprentissage. Autrement dit, désapprendre les autres techniques de sauts, y compris les réflexes automatiques, ce qu’il y a de plus dur et long à perdre, puis maîtriser la technique de saut en Fosbury. Enfin et surtout, il a dû devenir capable de l’enseigner à d’autres. Combien de temps faut il pour en arriver là d’après vous ? Un certain temps. Ou plutôt un temps certain.

Apprendre à penser différement

Apprendre à penser différemment

On peut finalement dire la même chose de l’adoption d’un mode de fonctionnement agile en entreprise. Il ne s’agit pas d’une simple adoption d’outils ou méthodes. Mais avant tout d’un état d’esprit.

Une autre façon de le formuler, c’est de se dire que si on se contente d’adopter des outils ou méthodes agiles, on changera sans doute notre façon de travailler. Mais une transformation, ça revient plutôt à changer notre façon d’être pour penser différemment.

Et de toute évidence, envoyer chaque personne en formation “agile” ne suffira pas. Il faut généralement avoir recours à un véritable dispositif d’accompagnement du changement pour rendre une équipe véritablement agile.

Envie d’en apprendre plus sur les méthodes agiles ?

Inscrivez-vous à notre prochaine session de formation : MOOC Entreprise Agile