Lego for Scrum : l’agilité comme un jeu de construction

Lego for Scrum
Un jeu de Lego pour apprendre à travailler en mode agile ? Les apprenants du MOOC L’entreprise agile s’y sont essayé lors d’une soirée un peu particulière.

 

A tout âge, l’être humain n’apprend jamais mieux que par le jeu. Alors pour compléter le MOOC « L’entreprise agile, » Florent Lothon, coach agile et expert de la formation et les coach de onepoint ont voulu inviter quelques uns des apprenants à une soirée spéciale. Un jeu, conçu spécialement pour apprendre l’une des méthodes agiles les plus connues et largement utilisée dans des projets de développement logiciel : Scrum. 

Chez Unow, nous avions aussi un projet secret : organiser un événement pour que les apprenants du MOOC se rencontrent, dans une ambiance sympathique et chaleureuse, pour échanger entre eux et avec Florent Lothon. 

Sélectionnés par l’intermédiaire d’un quiz dédié lors du module 3 du MOOC, ils étaient une quarantaine un mardi soir, à se présenter dans les magnifiques locaux de onepoint. Ils ne savaient pas précisément ce qui les attendait car nous avions été on ne peut plus évasifs sur le déroulé. 

Seule information : ils allaient participer à un jeu et la soirée s’annonçait … intense. 

Lego for scrum

 

 

Qu’est-ce que la méthode Scrum ?

L’objectif de Lego for Scrum est d’apprendre la méthode de travail agile baptisée Scrum, qui se définit comme un schéma de développement de produits complexes. Conçue pour améliorer le processus de développement informatique, Scrum s’oppose au cadre traditionnel (cahier des charges / planning / rendu) en proposant un cadre holistique et itératif. Les équipes livrent des prototypes à intervalles réguliers et le projet se dessine au fur et à mesure. La méthodologie repose sur des cycles, des boîtes temporelles : les sprints, qui rythment la livraison des prototypes.

 

Product Owner, Scrum master… : le jargon agile  

  • Product Owner : le « PO » est le client. Il définit le cadre du projet et les priorités et valide ou non le travail des équipes de développement à la fin de chaque sprint. 
  • Backlog : c’est le tableau auquel chacun se réfère. Il liste l’ensemble des livrables et les classe par ordre de difficulté et de priorité. C’est à partir de ces éléments que l’équipe pourra établir ses objectifs pour chaque sprint.
  • Sprint : unité de temps. Avant le sprint, l’équipe définit les livrables qu’elle devra réaliser pendant le sprint et à la fin, elle réalise une démonstration de ce qui a été produit au Product Owner. Lors de la rétrospective, l’équipe discute de ce qui a plus ou moins bien fonctionné dans le travail d’équipe. 
  • Scrum master : il n’est pas un manager, mais fait le lien entre l’équipe de développement et le product owner. Son rôle : garantir que la demande du client est bien comprise et définie et qu’avant chaque sprint, les développeurs connaissent bien leurs objectifs.

Lego for Scrum : learning by doing

Les participants sont mis sous pression : en seulement 3 sprints de 10 minutes, ils doivent construire en équipe une ville en légo. Le product owner change d’avis, ajoute des éléments, se montre intraitable. Mis en état de stress, le caractère de chaque joueur/développeur se révèle et les dysfonctionnements dans le travail d’équipe apparaissent clairement, rendant chaque « rétro » instructive. A la fin du jeu, qui dure entre 2 et 3 heures, les participants ont en mémoire des sensations : des souvenirs bien ancrés qui valent tous les cours théoriques du monde. En effet, il est prouvé qu’on n’apprend jamais mieux que lorsqu’on est engagé dans le processus d’apprentissage. 

Le résultat : des villes conçues en mode agile

Nos apprenants ont construit trois villes : Cit’Île, la ville flottante, Greenville et Médiéville. Elles sont interconnectées entre elles, ce qui signifie que les équipes ont dû se coordonner au cours du jeu.

Villes agiles IMG-20161206-WA0013 IMG-20161206-WA0011 (1)

 

Envie de vous former à la gestion de projet ou à l’agilité ?

Découvrez nos MOOC et SPOC