Le mythe du multitasking (suite)

SPOC Le mythe du multitasking

Tous les jours, nous jonglons entre nos mails, notre smartphone, notre ordinateur pour aller plus vite. Et pourtant le multitasking nous ralentit et augmente l’hormone du stress. Voyons aujourd’hui comment le multitasking influe sur le fonctionnement de notre cerveau.

Extrait de la vidéo de formation : Gestion du temps à l’ère du digital

Comme vous l’avez vu par un exemple très simple, le multitasking est l’ennemi de notre cerveau.

Non seulement ce que vous ferez sera mal fait, mais en plus, cela aura des répercussions sur votre cerveau. Il a été prouvé que le multitasking augmente la production de cortisol, l’hormone du stress. C’est d’ailleurs ce qui vous fait ressentir cette fatigue mentale, alors même que la journée vient de commencer et que vous tentez d’avancer dans votre travail, tout en regardant vos emails!

Impact du multitasking sur l’efficacité intellectuelle

Et justement, parlons en de ces mails… A l’ère du digital, notre boîte mail est devenue un élément majeur de notre quotidien. Si elle est censée nous faciliter la vie, elle est en réalité la grande responsable de notre baisse d’efficacité.

Encore plus étonnant, certaines études réalisées à l’Université de Londres montrent qu’un sujet faisant plusieurs choses à la fois tout en répondant à des questions voyait son Quotien intellectuel chuter de manière significative. Cette chute de QI correspond à ce qui se passerait si l’individu n’avait pas dormi de la nuit, ou consommé du cannabis avant de répondre aux questions.

D’autres études ont montré que le multitasking le plus basique, comme prendre connaissance d’un mail tout en travaillant sur autre chose, entraîne une réduction de 10 points de QI. Et comme les mails s’accumulent toute la journée, c’est significatif. C’est encore plus vrai chez les hommes, qui voient leur QI diminuer de 15 points. Ce qui les ramène à un cerveau équivalent à celui d’un enfant de 8 ans…

Multitasking et efficacité intellectuelle

Difficile alors d’avancer sur la conception d’un moteur d’avion, n’est ce pas ?

De la même façon, répondre à un sms en conduisant correspond à conduire après avoir bu 4 bières ! Inutile de vous rappeler le danger que cela représente !

Le multitasking et le fonctionnement du cerveau humain

Pas encore convaincus ? Prenons un dernier exemple. 

Projetez vous en train de conduire sur un trajet qui vous est familier.

Que ce soit pour aller au bureau ou pour rentrer chez vous. Vous serez d’accord avec moi, il est facile de changer de radio tout en conduisant. Félicitations ! Vous faites du multitasking ! En réalité, pas vraiment. Car une des tâches correspond à une routine enregistrée au fil des années.

Imaginons maintenant que votre fille vous appelle pour vous annoncer une grande nouvelle. Elle vient de se faire un tatouage intégral. Vous serez alors complètement incapable de réaliser quelque chose d’aussi simple que d’éteindre la radio. 

Multitasking et cerveau

Pourquoi ? C’est encore une fois lié à notre cerveau !

En effet,  la zone du cerveau nous permettant de passer d’une tâche à l’autre est tout simplement insignifiante. Ce que vous voyez ici en orange est le thalamus. Zoomons dessus. La partie blanche en bas à gauche de ce schéma est ce qu’on appelle le noyau réticulé thalamique. Et c’est à priori cette partie du cerveau qui gère le passage d’une tâche à l’autre.

C’est une zone minuscule. Physiquement, nous ne sommes pas constitués pour effectué plusieurs tâches simultanément. Pire, tenter de faire plusieurs choses en même temps surcharge cette zone du cerveau  et nous épuise très rapidement.

Conclusion

Si vous ne deviez retenir qu’une seule chose de cette vidéo, c’est que faire du multitasking est contre productif et dangereux pour votre santé mentale. Il faut absolument faire l’effort de focaliser votre attention sur une tâche à la fois. Vous en tirerez plus d’efficacité, moins de stress, et vous constaterez à la fin de votre journée que vous en avez accompli beaucoup plus !

Envie de vous former pour travailler et manager autrement ?

Inscrivez-vous notre session de formation : Gestion du temps à l’ère du digital

A propos de l'auteur

  • intervenant-01

    Simon Amiot

    Après une année d’expérience en tant que commercial, Simon a rejoint Unow en 2016, start up spécialisée dans l’enseignement lié à la transition digitale. Diplômé de l’UTC, son attrait pour les nouvelles technologies l’ont naturellement amen (...)

    Lire la présentation complète