Catégorie : Le coin des experts

Mutations du travail : quel avenir pour le marché de l’emploi ?

Par Denis Pennel - Le March 09, 2017


Quelles sont les nouvelles mutations du travail ? Les freelances vont-ils finir par supplanter les salariés ? Quels sont les grands chantiers à entreprendre pour transformer le marché de l'emploi ? Et comment le digital trouve sa place au milieu de tous ces changements ? Panoramas de ces nouvelles évolution avec Denis Pennel.



Extrait de la vidéo de formation Travail Flexible

Denis Pennel est directeur général de la Confédération Internationale des Entreprises de Recrutement et d’Intérim. Il est à la fois un auteur, un défricheur, un influencer et un manager. Son domaine d’expertise est le travail. Il écrit des livres et des articles sur la thématique de l’emploi et du travail. Il aime étudier et anticiper les mutations du marché de l’emploi. Enfin, en tant que directeur d’une confédération, son rôle est aussi d’essayer d’influencer les décideurs politiques.


Quel est votre regard sur les mutations du monde du travail ?

Actuellement nous vivons moins une crise de l’emploi qu’une révolution du travail. Cela peut paraître contradictoire car on a aujourd’hui en France entre 3 et 5 millions de chômeurs. Mais c’est l’arbre qui cache la forêt et ce chômage est dû à une mauvaise conjoncture économique, mais surtout à des mutations structurelles qui interviennent sur le marché de l’emploi.

L’une de ces mutations correspond au fait que l’on a atteint le point culminant du salariat. Aujourd’hui, la relation de subordination met l’individu par rapport à l’employeur dans une situation de servitude volontaire. Celle-ci ne correspond plus aux attentes, et notamment celles des jeunes générations. On veut plus d’autonomie, de liberté et de responsabilité dans le travail. Cette relation du travail risque de connaître une décroissance au profit du travail indépendant qui lui va se développer.

Qui dit travail indépendant, dit multi-activités. Alors que nos parents ont fait toute leur carrière dans la même entreprise, actuellement on peut cumuler une dizaine de postes sur une carrière. Et les jeunes générations auront également plusieurs emplois mais en même temps. Il jongleront entre un peu d’Uber, un peu d’Hopwork, un peu d’AirBnb et une activité salariale à temps partiel. Ils cumuleront plusieurs activités professionnelles qui ne seront pas forcément des emplois fixes en CDI, dans la même entreprise.

Mutations du travail et multi-activités


Qu’en est-il de nos attentes vis-à-vis du travail ?

Dans les mutations du travail, il y a un critère très important qui rentre compte : c’est l’évolution des attentes par rapport au travail lui-même. Là encore, cela concerne beaucoup les jeunes générations mais pas uniquement. On voit quand même que le travail reste un élément essentiel dans nos vies en tant que facteur d’épanouissement personnel. Mais avec des attentes encore plus fortes, car les gens veulent pouvoir se réaliser au travail. C’est vrai qu’aujourd’hui, les gens acceptent plus difficilement un travail alimentaire, avec des horaires de bureau, où l’on est là uniquement pour gagner de l’argent. Les gens ont vraiment le souhait de s’accomplir dans leur travail avec par conséquent des attentes très élevées par rapport au travail.

Mais qui dit attente élevée dit frustration élevée, si le travail ne remplit pas cette fonction. Il ne faut pas croire à la théorie de la fin du travail et au fait que certaines personnes n’ont plus envie de travailler, notamment chez les jeunes. En fait les jeunes veulent travailler mais veulent surtout trouver du sens dans leur travail avec des exigences très élevées, de l’autonomie et des responsabilités. On y retrouve un peu tout et son contraire mais c’est justement ce qui est intéressant dans l’évolution actuelle du marché du travail.


En quoi le digital est-il responsable de ces mutations ?

Les nouvelles technologies jouent un double rôle par rapport aux mutations du travail ou ce que l’on appelle parfois la digitalisation du travail. Le digital est à la fois une cause mais également un accélérateur des évolutions que l’on observe sur le marché du travail.

Alors une cause, parce-que grâce à ces nouvelles technologies le travail s’est dématérialisé. Les nouvelles technologies ont permis de libérer le travail de la loi de la pesanteur. Autrefois, c’était compliqué pour un ouvrier travaillant chez Renault de ramener une porte à terminer le soir chez lui. Aujourd’hui avec les nouvelles technologies et l’accès aux mails ou nos fichiers quel que soit l’endroit où on se trouve, le travail a perdu son unité de temps et de lieu. Vous pouvez travailler n’importe quand et n’importe où, puisque tous vos fichiers sont accessibles en permanence. La nature même du travail a changé du fait de cette « mobi-quité ». Nous sommes tous mobiles maintenant, on reste connectés 24H/24 et on a donc ce don d’ubiquité aussi dans le monde du travail.

Freelance : l'avenir du travail ?


Et les plateformes dans tout ça ?

L’autre grande transformation qu’apporte la digitalisation dans le monde du travail, c’est cette économie des plateformes qui font de l’intermédiation sur le marché du l'emploi. Uber, Upwork, Hopwork ou Amazon Mechanical Turk  créent également une révolution dans le marché du travail puisque grâce à celles-ci, vous pouvez décrocher des missions. On parle même aujourd’hui de human cloud.

Si vous avez un site internet à concevoir, vous allez pouvoir mettre ce projet sur une plateforme et c’est sans doute quelqu’un qui va être basé en Chine ou en Inde qui va réaliser cette mission pour vous. On voit là-encore cette idée de délocalisation du travail. Ou autrement dit le fait que le travail n’est plus forcément un endroit où l’on se rend, mais plutôt une tâche à accomplir. Et cette tâche peut être faite virtuellement dans les nuages à travers ces plateformes numériques. Une nouvelle façon de contracter le travail se développe, avec de nouvelles opportunités pour des travailleurs indépendants.


Quel est votre vision de l’avenir ?

Le grand enjeu pour le monde du travail c’est de libérer le travail de l’emploi. Au XXème siècle, on a fait un parallèle exclusif entre travail et emploi. Et qui dit emploi, dit relation de travail salarial.

Au XXIème siècle ce modèle ne sera plus dominant et laissera peu à peu la place au freelance. Il faut donc permettre cette évolution. Or aujourd’hui, notre code du travail est beaucoup trop stricte sur l’activité de travail salarial. Il faut ouvrir de nouvelles portes au travail, en permettant à des gens de travailler dans de nouvelles formes d’emploi qui ne seront pas forcément salariales. Il faut libérer le travail de toutes ces contraintes sans pour autant déréglementer à tout va. Il va falloir revoir notre code du travail pour l’assouplir et lui permettre de faciliter ces nouvelles formes d’emploi.

Mais il faudra aussi assurer aux travailleurs une protection minimale et cela va probablement passer par un rapprochement entre le statut du travail salarial et du travail indépendant, pour qu’il y est un nivellement par le haut de protections sociales et de la protection juridique du travailleur, quel que soit son statut.

Comment protéger ces nouvelles formes de travail ?


Faudra-t-il repenser la protection sociale ?

Un autre grand enjeu va être de créer de nouveaux filets de sécurité pour les travailleurs multi-actifs et sans doute non salarié de demain. Il va falloir revoir notre système de protection sociale pour l’adapter à cette nouvelle réalité car beaucoup de gens ne seront plus salariés. Ce n’est pas pour cela qu’ils ne doivent plus avoir accès à une protection sociale, que ce soit en terme de sécurité sociale ou pour capitaliser en vue d'une retraite. Cela passera peut-être par une fusion des régimes de sécurité sociale pour les salariés et les indépendants, pour que tout en ayant plusieurs activités professionnelles en même temps, vous ayez quand même une couverture sociale qui soit satisfaisante et protectrice pour le travailleur.

Vous souhaitez en apprendre plus à vos collaborateurs sur les mutations du travail à l'heure du digital ?

Découvrez le programme de notre session de formation "Travail Flexible"

 

Abonnez-vous à notre Newsletter

Une fois par mois, les tendances de la formation en ligne dans votre boîte e-mail