Catégorie : Le coin des experts

Les nouvelles attentes des salariés en entreprise

Par Marine loyen - Le February 06, 2017


Quelles sont les nouvelles attentes des salariés en entreprise ? Et particulièrement celles des jeunes générations qui arrivent sur le marché du travail. Pour répondre à cette question, Unow donne la parole à Frantz Gault et Flore Pradère.



Extrait de la vidéo de formation Travail Flexible

Comment les nouvelles attentes des salariés influencent-elles les entreprises ? Frantz Gault, expert télétravail chez LBMG Worklabs et Flore Pradère, responsable des études chez JLL vous donnent des pistes sur les nouvelles perceptions du cadre et des nouvelles organisations du travail. Mais également quelles sont les attentes des jeunes générations.

La flexibilisation du travail chez les nouvelles générations


Questions à Frantz Gault, expert chez LBMG

De nombreuses études comme celle de l’ESSEC en 2013 semblent attester que les attentes des salariés changent profondément en matière d’organisation du travail. La révolution internet a changé radicalement les façons qu’ont les individus d’interagir entre-eux. Historiquement, la sociologie a identifié des mécanismes d’autorité ou de marché pour expliquer les comportements et les rationalités des uns et des autres.

Ce que l’on voit avec internet, c’est que des individus qui ne se connaissent pas vont collaborer ensemble et contribuer à des projets. C’est le cas pour Linux ou Wikipédia. Ils vont collaborer sans être guidés par des logiques d’autorités, ni des logiques de marché. Ce nouveau paradigme sociologique va aujourd’hui se transposer dans l’organisation du travail. Et donc dans les attentes qu’ont les salariés envers l’entreprise.

Quelles sont les conséquences concrètes de ces évolutions pour l’entreprise ?

On trouve trois grands types de conséquences et 3 grands types de nouvelles attentes. La révolution digitale a cassé les 3 unités de lieu, de temps et d’action. On se retrouve aujourd’hui avec 3 tendances fortes :

  • la flexibilisation d’unité de lieu du travail. Désormais les salariés attendent une flexibilité géographique pour le travail. Cela peut se traduire par le télétravail à domicile. Mais c’est en fait plus large. Ca peut se traduire par la volonté de travailler depuis un café, depuis un hôtel ou pourquoi pas chez un ami qui habiterait à Londres ou à Bruxelles ;
  • l’unité de temps du travail est mise à mal par la révolution digitale. Dans ce volet on retrouve la flexibilisation des horaires. Pourquoi ne pas travailler plus tard le soir et commencer plus tard le matin. Ou au contraire récupérer ses enfants dans l’après-midi puis finir sa journée de travail en soirée. Donc on retrouve une flexibilisation, mais également un mélange entre la sphère professionnelle et la sphère privée. Et cela a une conséquence directe sur les espaces de travail. Pourquoi continuer à proposer des espaces de travail neutres et dépersonnalisés alors que le travail est intégré dans la vie de tous les jours.
  • la flexibilisation de l’unité d’action. On constate que les modes ancestraux d’organisation du travail (hiérarchie, organigramme,…) laissent la place à des modèles plus flexibles. Cela se traduit par l’aplatissement des hiérarchies, l’inversion de la pyramide ou l’entreprise libérée. Et plus simplement à tout ce qui attrait à plus de collaboration, d’implication et de responsabilisation des salariés dans les projets. On va finalement traiter les salariés comme des adultes et non plus des enfants.

Télétravail et flexibilisation des espaces de travail


Entretien avec Flore Pradère, responsable des études chez JLL

Flore Pradère a conduit récemment une étude intitulée « La vie devient lifestyle ». Elle a tenté d’y évaluer les nouvelles attentes des générations Y et Z qui arrivent sur le marché du travail.

Quelles sont exactement les attentes des jeunes générations ?

Les nouvelles générations ont un rapport totalement neuf vis à vis du travail. Pour elles, l’entreprise est un véritable lieu de vie. Elles ont un regard assez contrasté sur le grande entreprise. C’est un passage obligé et une référence sur le CV, mais c’est également le symbole de la rigidité avec un fort cloisonnement et beaucoup de hiérarchie. Les jeunes générations se sentent à l’étroit dans cette grande entreprise traditionnelle.

Les jeunes aspirent à tout autre chose. Le travail doit devenir un happening dans l’idée qu’il faut que ça bouge et que ça change. Il faut qu’il y est chaque jour des rencontres, du renouveau et que la journée soit différente de la précédente.

Une autre tendance importante c’est l’idée que le travail doit devenir un flux. Tout doit être fluide et facile dans la journée. La technologie n’est même pas évoquée, car c’est quelque-chose d’acquis et de totalement intuitif qui accompagne le quotidien. Finalement, il n’existe plus de barrières, y compris hiérarchiques. Tout devient transparent y compris sur le plan architectural, tout est facilité dans l’expérience quotidienne.

Les jeunes sont également en recherche d’équilibre permanent entre des phases où ils sont hyperactifs et des phases de distanciation par rapport au travail. Cela peut même se traduire par des moments de méditation où vraiment on prend de la distance. C’est la recherche d’un espace pour soi en retrait de l’agitation frénétique du travail.

La dernière tendance très importante est celle de la communauté. C’est une jeune génération qui se définit par rapport à son appartenance à celle-ci. Elle ne peut pas vivre sans communauté de projet avec laquelle elle va partager des valeurs et se reconnaitre.

Nouvelles aspirations des salariés : avoir du temps pour soi


En guide de conclusion

Vous avez pu voir comment les nouvelles attentes des salariés et en particulier de plus jeunes vont avoir des conséquences sur l’organisation du travail, sur le télétravail et sur l’organisation territoriale de l’entreprise.

Vous souhaitez sensibiliser vos collaborateurs aux nouvelles organisations du travail ?

Découvrez le programme de notre session de formation "Travail Flexible"

 

Abonnez-vous à notre Newsletter

Une fois par mois, les tendances de la formation en ligne dans votre boîte e-mail