Catégorie : Actualités

Quel avenir pour le CPF en 2022 ?

Par Johann VIDALENC - Le February 04, 2022

Quel avenir pour le CPF en 2022 ?

De quoi parle-t-on ?

Nous vous expliquions dans notre précédent article à quoi correspondait le CPF et comment le mobiliser. Nous allons désormais parler des chiffres clés du dispositif.

En effet, début 2022, la Caisse des dépôts et consignations a publié les données relatives au CPF pour 2021, et ils sont riches d’enseignements.

Dans cet article, nous évoquerons la dynamique du CPF qui ne se dément pas, les risques qui pèsent sur le dispositif, mais également les leviers qui pourraient permettre d’en accentuer le succès.

Ce que disent les chiffres

Une manne financière importante

Près de 40 millions d’actifs disposent d’un compte CPF alimenté.  La moyenne par compteur pour le secteur privé est de 1573 euros, et 96,4 heures pour les agents du secteur public.

Après un rapide calcul, on voit qu’il s’agit d’une manne de plusieurs dizaines de milliards d’euros mobilisables pour la formation. Une somme considérable qui pourrait permettre un véritable élan vers la formation pour de nombreux individus.

Le succès de Mon Compte Formation

Depuis son lancement fin 2019, l’application “Mon Compte Formation” a été téléchargée 3,8 millions de fois, et 16 millions d’usagers ont validé les CGU, qui est synonyme de connexion à leur compte.

Cela témoigne d’une attractivité de la plateforme et d’une meilleure connaissance du dispositif par les individus.

Un passage à l’action qui s’accélère fortement

Depuis 2019, le nombre de dossiers acceptés dans le cadre du CPF ne cesse de croître. 

Ainsi, en 2 ans, 3,54 Millions de dossiers ont été validés pour un total 4,62 Milliards € dépensés, soit un panier moyen de 1318 euros.

Autre élément intéressant, 70 % des bénéficiaires ne sont pas cadres, ce qui est extrêmement encourageant pour une population qui a tendance à se former beaucoup moins que ces derniers. La démocratisation de l’accès à la formation paraît donc en bonne voie.

Une offre de formation en constante hausse

Fin 2021, 25542 organismes de formation étaient présents sur la plateforme, ce qui représentait 417 064 formations.

Ce chiffre est en constante hausse depuis 2019 et témoigne de l’intérêt porté par ces acteurs au dispositif. 

6051 certifications étaient par ailleurs proposées. Ce chiffre, bien inférieur au nombre d’organismes de formations s’expliquent par 2 raisons principales :

  • Certains organismes présents sur la plateforme ne proposent pas de formations certifiantes (Permis B, VAE, Bilan de compétences …)

  • Certains organismes utilisent la certification d’un autre organisme via un contrat de partenariat.

Un réseau de cofinanceurs qui se met en place

Pour financer son projet CPF, un individu peut solliciter de l’aide d’un cofinanceur afin de l’aider à compléter le reste à charge de sa formation.

Ainsi, depuis 2019,  200 millions € ont réalisés via des abondements :

  • Pôle emploi pour 116 millions €

  • Les employeurs pour 63 millions €

  • Les régions et les branches professionnelles pour 20 millions €

Ces montants sont en très forte hausse par rapport  à 2020, et on peut parler de satisfaction, car il s’agissait d’une volonté forte de la réforme de 2018.

Les risques qui pèsent sur le CPF

Malgré cet indiscutable succès, le CPF connaît quelques nuages pour son avenir.

  1. En effet, malgré la dynamique positive, seuls 5 % des actifs ont utilisé leur CPF en 2021. Cela reste peu et témoigne de la difficulté pour beaucoup à s’inscrire dans un projet de formation non prescrit par l’entreprise.

  1. De plus, le budget CPF provisionné par France Compétences s’élève à de 2,6 Milliards € pour 2022. Ce montant peut paraître significatif, mais il est malheureusement en baisse par rapport à 2021. En cause : des arbitrages budgétaires de France Compétences, sous fond de déficit structurel lié au succès conjoint de l’apprentissage et du CPF.

  1. Par ailleurs, l’offre de formation éligible au CPF a fortement chuté depuis le 1er janvier 2022, avec la fin de validité de nombreuses certifications. Cette baisse du choix, risque d'entrainer mécaniquement moins de demandes avec des thématiques qui pourraient ne plus apparaitre dans la plateforme.

  1. Enfin, le nombre important d’arnaques et de fraudes au CPF qui a explosé sur 2021, et continue sur 2022, a décrédibilisé le dispositif pour une partie du public et peut nuire à sa dynamique. 

Comment maintenir la dynamique en 2022 ?

Il apparaît hasardeux de faire un pronostic sur ce que sera la trajectoire du CPF. Toutefois, l’appropriation par les actifs du dispositif et la dynamique de croissance sont bien là.

Voici quelques pistes qui nous semblent importantes pour permettre de continuer sur la même voie dans les années à venir :

  • Lutter contre la fraude et les arnaques, notamment en encadrant le démarchage des particuliers, pour restaurer la confiance des utilisateurs

  • Continuer à assurer au niveau étatique la promotion du dispositif CPF

  • Faciliter la création de nouvelles certifications, notamment sur les compétences transversales ou additionnelles à un métier, pour proposer une offre de formation à la fois large, de qualité et répondant aux besoins du marché

  • Améliorer la lisibilité de l’offre de formation sur Mon Compte Formation en travaillant l'ergonomie et le référencement, afin de favoriser le passage à l'action

  • Soutenir le développement du CPF coconstruit, notamment au sein des entreprises, en communiquant largement sur les pratiques existantes et les avantages pour les différentes parties (salariés et employeurs)

Alors, quel sera le bilan du CPF pour 2022 ?
Chez Unow, nous l'espérons positif, afin qu'il permette à chaque actif de se saisir de son projet professionnel.



Source des images : Caisses des dépôts et consignations

Formation professionnelle : Décryptage des dispositifs de financement pour les entreprises

Plan de développement des compétences, OPCO, CPF, FNE-Formation et FSE+

Abonnez-vous à notre Newsletter

Une fois par mois, les tendances de la formation en ligne dans votre boîte e-mail