Catégorie : Digital learning et formation

Prendre du recul sur sa pratique grâce à la démarche réflexive

Par Sylvain Vacaresse - Le 2018 M03 20

Prendre du recul sur sa pratique grâce à la démarche réflexive

Mieux apprendre, c’est être capable de mettre en oeuvre des méthodes d’apprentissage et des outils adaptés à vos caractéristiques propres. 

Cela nécessite donc de bien se connaître, de maîtriser les méthodes et les outils nécessaires, mais aussi d’être capable de porter un regard sur ses pratiques durant la formation.

C’est cette dimension que l'on nomme démarche réflexive que nous allons explorer ensemble dans ce module.

  

Qu'est ce que la démarche réflexive ?

La réflexivité c'est votre capacité à analyser vos pratiques de façon systématique, reproductible et automne.

Qu'est-ce que cela veut dire dans votre contexte d'apprenant ? Cela signifie tout simplement que vous devez interroger vos pratiques d'apprentissage pour les améliorer.

Et vous devez le faire systématiquement lors de chaque formation. C'est votre responsabilité car cette démarche est très rarement proposée dans les formations que vous suivez. La plupart du temps les concepteurs de formation considèrent que cela appartient à l'apprenant.

En quoi la démarche réflexive peut-elle être utile ?

Vous vous demandez peut-être à quoi sert la démarche réflexive ? Cela sert à prendre conscience de son mode de fonctionnement pour l'améliorer. Prenons un exemple. Si vous prenez un peu de distance sur votre façon d'apprendre, vous allez peut-être repérer des pratiques qui vous permettent d'aller plus vite, des outils qui vous aident réellement ou au contraire des éléments qui vous ont fait perdre du temps ou de l'efficacité.

Pour ma part, je sais qu'expliquer un concept me permet de le cerner de façon pérenne, mais aussi en y consacrant peu de temps. Je privilégie donc cette approche lorsque cela est possible.

Dans certains métiers, on utilise cette démarche dans les communautés de pratiques, qui ont pour but de passer du "faire" au "réfléchir le faire". C'est une source de progrès importante et durable.

Pourquoi faut-il formaliser ?

Vous allez me dire : "Oui, je suis d'accord, d'ailleurs je le fais déjà, intuitivement". C'est vrai. Tout le monde le fait intuitivement. Mais cela est moins efficace, car il n'y a pas de prise la prise de conscience et de recul nécessaire.

Pour être efficace, il faut se regarder apprendre. Vous savez, comme quand vous vous filmez en train de parler pour vous entraîner à la prise de parole. Vous n'avez pas la même image que celle que vous pensez avoir. Vous voyez les défauts, les tics de langages, les mimiques,... 

La formalisation permet cette prise de distance.

Raconter, écrire, dessiner, permet de prendre de la distance et améliore l'analyse de vos pratiques. C'est aussi le principe du journal intime des adolescents mais aussi des écrivains ou des hommes politiques.

L'autre intérêt de la formalisation, c'est de permettre l'échange avec d'autres apprenants. L'échange de pratiques permet de progresser plus vite. Cela peut se faire au sein d'une formation entre les apprenants.

Ce qu'il faut retenir

Prendre du recul sur sa formation est indispensable pour analyser ses pratiques. Et analyser ses pratiques est essentiel pour progresser vers plus d'autonomie et d'efficacité dans votre formation. C'est à vous de prendre en charge cette démarche réflexive et de la systématiser.


Envie d'en savoir plus sur la formation à l'ère du digital ?

Inscrivez-vous à notre MOOC Apprendre à apprendre à l'ère du digital

 

Abonnez-vous à notre Newsletter

Une fois par mois, les tendances de la formation en ligne dans votre boîte e-mail