Catégorie : Digital learning et formation

Digital learning : ce qu'il faut changer immédiatement dans les approches traditionnelles

Par Marine loyen - Le June 19, 2017

Pour accompagner ses collaborateurs dans la transformation digitale de l'entreprise, le responsable formation doit faire sa propre transformation digitale... et pour cela, prendre conscience des principaux freins qui existent dans les approches traditionnelles. En effet, certaines pratiques ne sont plus adaptées au digital. Nous vous proposons ici un extrait de la vidéo de Pierre Monclos "Le rôle du responsable formation dans la transformation digitale".


  • Réduire les délais entre la demande de formation et la formation effective



Le temps entre la demande faite par le collaborateur en entretien annuel d'évaluation et sa formation effective peut être très long. En caricaturant un peu : un collaborateur voit dans son métier une évolution et ressentir un besoin de formation. Dans les entreprises, il est courant d'attendre son entretien annuel, donc plusieurs mois parfois, pour faire une demande. Les RH réalisent leur plan de formation pour l'année suivante et le collaborateur pourra alors être formé. Ce délai peut aller jusqu'à 18 mois un délai absolument plus admissible à l'heure où les entreprises font leur transformation digitale. Certaines entreprises comme Airbnb ou Uber, déstabilisent en seulement 3 ou 4 ans des acteurs qui étaient solidement implantés. 


  • Se demander si l'accord du RF ou du manager est toujours indispensable


Dans le processus que nous venons de décrire, le manager a le pouvoir de dire oui ou non à un souhait du collaborateur, ce qui peut être un problème : le responsable formation ou le manager ne connaissent pas forcément toutes les évolutions des compétences à l'ère du digital. 


  • Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, implantation d'un LMS : est-ce toujours utile ?


Ces processus, il y en a beaucoup, sont très longs. Il faut souvent 18 mois pour réaliser un plan de Gestion prévisonnelle des compétences. Seulement après 18 mois, le plan est déjà caduque. Même problème pour le plan de déploiement des LMS : ils sont très compliqués à mettre en place, alors qu'il existe des outils en ligne très simples qui épargnent à l'entreprise un projet chronophage. 



  • Réduire le temps passé sur la théorie dans les formations


Ce problème n'est pas neuf, mais il est de plus en plus criant avec le digital. Le e-learning avait tenté de résoudre ce problème en digitalisant le contenu théorique, mais les collaborateurs suivaient très peu les modules de formation, car il est très difficile de suivre de la théorie seul derrière son écran. Il faut être particulièrement vigilants avec le digital, car les responsables formation seront amenés à former de plus en plus de collaborateurs à des compétences de plus en plus nombreuses, il faut donc embarquer ses collaborateurs, les motiver et donc éviter de passer trop de temps sur de la théorie. 


  • Respecter les codes du digital dans le digital learning


Si la formation ne respecte pas les codes du digital, on va brouiller les pistes auprès des collaborateurs et donc il sera difficile de les engager dans la transformation digitale. 


Formation "Le Digital Learning pour les responsables formation"

Vous voulez implanter le Digital Learning dans votre plan de formation ? Inscrivez-vous à notre formation gratuite !

 

Abonnez-vous à notre Newsletter

Une fois par mois, les tendances de la formation en ligne dans votre boîte e-mail