Catégorie : Le coin des experts

La collaboration en entreprise est-elle une option ?

Par Marine Loyen - Le September 12, 2016

Dans cette nouvelle vidéo, Christophe Gillet aborde la question essentielle de la collaboration en entreprise. Vous allez découvrir comment le sytème actuel, dit organisation pyramidale, impacte nos capacités à collaborer au sein de l'entreprise.


Extrait de la vidéo de formation Culture digitale



Bonjour, je suis Christophe Gillet, ancien directeur de l’innovation chez Sony et aujourd’hui enseignant spécialisé dans l’innovation.

Allez, soyez francs : combien de temps passez-vous chaque jour en dehors de votre équipe ? De votre département? De votre division? De votre clan en fait, de votre silo? Pas assez sans doute…

Pourtant il y a un monde en dehors de votre silo.  Un monde beaucoup plus grand que lui et donc sans doute beaucoup plus intelligent  pouvez vous vous en passer ?

 Dans cette vidéo, nous allons évoquer le CONTEXTE actuel de nos entreprises. Nous allons voir pourquoi il y a un tel manque de collaboration en entreprise ? Et nous verrons ensuite pourquoi la collaboration devient une nécessité majeure.


Organisation pyramidale et collaboration en entreprise


Organisation taylorique et collaboration en entreprise 


Qu'est-ce qu'une organisation pyramidale ?

Tout d'abord commençons par nous poser une question fondamentale: pourquoi nos organisations sont elles ce qu'elles sont: des pyramides?  Parce qu'un jour, il y plus de cent ans,  Monsieur Taylor s'est penché sur l'organisation scientifique du travail.  Ca semble effrayant mais c'est en fait assez simple: il suffit de découper le travail industriel en taches séquentielles et segmentées pour être efficace.  Cela est fait par quelques ingénieurs qui pensent et les autres, les exécutants qui exécutent. On me donne une mission, un rôle, un objectif, tout est clair.  Tout a été pensé pour moi.  Pourquoi irais-je communiquer avec mes voisins?  Cette organisation est pensée comme un moteur: Pourquoi une bielle communiquerait elle avec un alternateur? Dans une organisation Taylorienne, la collaboration en entreprise est en grande partie absente.


Expertise et collaboration

 

En plus, cette organisation est hiérarchique.  Si vous avez travaillé deux ans dans un job et moi un an,  qui est le plus expert sur le sujet?  Vous!  L'expertise est fondée sur l'expérience et donc sur l'ancienneté.   Il est tout à fait logique que les vieux singes soient en haut de la pyramide et décident pour les jeunes en bas.  Les décisions sont prises par ceux qui savent le mieux .

Elles ne nécessitent donc pas de collaboration.  c'est magique Et très efficace n'est ce pas?


Contexte d'entreprise et relations au travail

 

Enfin, la vue du sociologue: l'homme vivant dans un contexte d'entreprise, craint principalement deux choses.  Tout d'abord le CLIENT, perçu comme un problème, un désagrément, voire un risque.  S'approcher du client c'est monter au front.  il est rare de le faire en chantant!   Autre crainte: ses collègues.  Cela demande une humilité, un engagement, une énergie de tous les instants pour collaborer avec ses pairs.  La vie serait tellement plus belle sans clients et sans collègues.  Une belle bureaucratie en fait!  Donc non seulement le besoin de collaborer se fait peu sentir mais de plus, j'en ai peur...  Bon début!!!

 

Nous venons de voir 3 facteurs qui justifient notre situation actuelle basée sur une collaboration limitée : 

  • le modèle taylorien en lui même ; 
  • la prise de décision par le haut; 
  • la crainte des clients et des collègues.


Repenser le collaboration en entreprise

Jusque là, tout semble logique et rationnel, et ça a marché pendant plus de cent ans alors pourquoi s'inquiéter d’évoluer dans un monde peu collaboratif ? En fait vous avez 3 bonnes raisons de vous en faire.


Repenser la collaboration en entreprise.


Un sytème taylorien à bout de souffle

Tout d'abord, nos silos tayloriens basés sur l'expertise et les tâches séquentielles et segmentées ne fonctionnent que dans un environnement prévisible,  sans aléas, sans surprises, sans besoin d'agilité: un environnement que l'on peut penser et modaliser.  Dans le monde actuel volatile, incertain, ambigu, complexe, la surprise est de règle.  L'innovation et l'agilité ne sont plus des options.  La pyramide ne fonctionne plus.  Elle ne peut créer de l'initiative puisque chacun est devenu une tâche, une pièce dans ce grand moteur qu'est devenu l'entreprise.  Si vous tombez en panne au bord de la route, situation inattendue, vous pouvez toujours essayer de demander à vos bielles, et votre vilebrequin de prendre des initiatives...

Le modèle a vécu!  Ce qui faisait sa force, l'élimination de l'initiative et de l'aléa est devenu sa plus grande faiblesse.


Une nouvelle définition de l'expertise

 

De plus, la connaissance se rapproche de plus en plus du yaourt: elle possède une durée de vie de plus en plus courte. Savez vous que la majorité des sociétés pétrolières ont fondé leurs stratégies d'investissements ces dernières années sur un prix du baril à 90 euros.  Il est aujourd'hui de 35 Euros.  Aucune corrélation entre prévisions et réalité.   Ce qui était une vérité hier est obsolète aujourd'hui...

 

Revenons à vous : Combien de temps cela prend-il avant que votre budget, tout juste signé, ne devienne obsolète?  Avez-vous vu récemment des  actions qui se déroulaient selon les plans?  N'avez-vous pas sué sang et eau sur des projets aux objectifs changeant en permanence?  Bienvenue dans le Nouveau Monde!  L'ancienneté n'est plus synonyme d'expertise.   Rideau!  Ce n'est plus le chef qui sait, mais des groupes d'individus qui détiennent chacun une pièce du Puzzle.  Tout processus de décision basé sur une expertise supposée devient un risque majeur.

 

La collaboration comme une solution

Enfin, nous l'avons vu, le monde est maintenant incertain et complexe.  On ne peut plus le prévoir ni le gérer comme avant.   L'avenir n'est plus ce qu'il était (Paul Valery).  On perd le contrôle.  Alors que fait on?  On rajoute des contrôleurs, pour se donner l'illusion de faire quelque chose.  L'esprit de bureaucratie prend donc le pouvoir.   Venant renforcer nos craintes et notre repli sur nous mêmes.  Magnifique cercle vicieux qui voit nos entreprises investir plus dans le contrôle des silos que dans la création de valeur à travers la collaboration…


En résumé, voici les idées qu’il faut retenir dans cette vidéo  : 

  • le modèle Taylorien élimine l'initiative et l'agilité ;
  • la prise de décision par le haut devient un danger ;
  • la bureaucratie  - et donc la paralysie - guette.

Acculturez vos collaborateurs au digital

 

Abonnez-vous à notre Newsletter

Une fois par mois, les tendances de la formation en ligne dans votre boîte e-mail