Catégorie : Le coin des experts

Valoriser son innovation : introduction au storytelling

Par Fabrice Mauléon - Le October 06, 2016

Pour vous aider à mieux valoriser votre innovation, vous disposez aujourd'hui d'une arme très puissante appelée le storytelling. Le storytelling est tout simplement une technique de communication qui s'appuie sur la narration, pour mieux toucher les esprits. Voyons exactement de quoi il s'agit en compagnie de Fabrice Mauléon.

Extrait de la vidéo de formation : Innovez grâce au Design Thinking

L’idée est de travailler à rendre votre innovation remarquable. Pour cela, nous allons “stimuler le souvenir” de ceux à qui vous allez la présenter. Et pour ce faire, il existe une technique de création très puissante que l’on nomme le storytelling.


Le storytelling ou comment raconter une histoire

L’idée initiale du storytelling est simple : notre esprit est plus sensible aux histoires qu’aux faits isolés. Et ce, même si ceux-ci sont logiques, techniques et s’appuient sur des preuves tangibles. Oui, c’est incroyable mais totalement vrai !

En effet,  les dernières découvertes relatives au fonctionnement de notre cerveau ont montré qu’il est facile de se souvenir d’une histoire tout simplement parce que celle-ci correspond, en fait, au processus de stockage de nos souvenirs.

Le storytelling ou comment jouer sur l'émotionnel.


Le storytelling et son impact émotionnel

Le spécialiste des sciences cognitives Mark Turner, dans son ouvrage The Literary Mind, explique que « l’imagination narrative – l’histoire – est l’instrument fondamental de la pensée. La plupart de nos expériences, de nos savoirs sont organisés comme des histoires ».

Et l’histoire, comme le Design, se situe au cœur de l’expérience humaine. Probablement d’ailleurs pour la même raison : c’est la capacité à mettre des faits « en contexte » et à leur conférer un « impact émotionnel et humain » qui leur fait prendre de la valeur.

Voici donc toute l’astuce du storytelling : créer un contexte enrichi d’émotions !

Vous trouverez plein de très bons ouvrages de storytelling, qui tous contiennent une liste de règles d’or pour déclencher un récit qui retiendra l’attention de votre auditoire. Et je vous en suggère quelques uns dans les ressources complémentaires. 

Les techniques du storytelling


Le storytelling en 4 idées fortes

Mais voici quelques idées fortes pour résumer cette puissante arme qu’est le storytelling :

Ne jamais oublier de simplifier

Vous voulez impacter demain votre auditoire lors du pitch de présentation de votre innovation ? Alors voici les 3 règles d’or qu’il est impératif de respecter pour construire un discours impactant : « 1ère règle : simplifiez! 2ème règle: simplifiez ; 3ème règle : simplifiez » ! Vous avez compris : vous ne simplifierez jamais assez votre histoire!

Ayez en tête une des formules préférées de Coco Chanel qui disait : “Il faut toujours ôter, toujours dépouiller, ne jamais ajouter”. Cette technique de simplification, qui veut qu’on doit « retirer le gras » d’un bon discours peut être un peu frustrante ; mais votre message gagnera en clarté et donc en mémorisation si vous épargniez les détails à votre public. C’est un peu votre MVP – minimum vialable product – appliqué au discours. “Quel est votre message principal  à faire passer !” C’est un point important.

Poser les idées fortes dès le départ

Poser vos arguments forts dès le début ! Retenez aussi bien cette règle : votre pitch de vente n’est pas un roman policier. N’attendez pas la fin de votre argumentaire pour mettre en avant vos idées fortes. Inspirez-vous plutôt du travail des journalistes qui mettent l’info clé dans le titre de leur article ; et les détails ensuite.  Il faut donner à son audience, les raisons de s’attacher à ses personnages ou à ses idées.

Ne pas négliger l’aspect émotionnel

Jouez la carte de l’émotion : ne soyez pas avare d’anecdotes plutôt personnelles. En partageant quelques morceaux choisis de votre vie, vous établirez une connexion émotionnelle avec l’assistance. Du coup, le storytelling idéal est celui qui parvient à s’adresser à la fois à la raison et au cœur.

Ne pas oublier de rester dans le concret

Des données techniques, des chiffres et des références d’experts peuvent vous aider à crédibiliser votre récit.

Les clefs de la narration dans le storytelling



Les clefs d’une bonne narration

Enfin, n’oubliez pas ce que nous avons tous appris au collège – et que nous avons pas mal oublié - … Pour rappel, une histoire comprend :

  • D’abord, une situation initiale, c’est-à-dire un contexte (par exemple : l’enseignement a toujours été délivré en présentiel et dans des salles de classe)
  • Puis, un élément perturbateur qui vient « chambouler la situation initiale » - c’est notamment cet élément qui « accroche » le public et qui lui donne envie d’en savoir plus – (la technologie est en train de casser toutes les frontières de la salle de classe traditionnelle)
  • Puis, des éléments de résolution qui viennent combattre l’élément perturbateur (Bienvenu aux SPOCs, au social learning, etc.)
  • Enfin, une situation finale : c’est là où on veut finalement amener son public (demain, on apprendra ses leçons à la maison et on fera ses devoirs à l’école ; et l’école en sera bien plus efficiente).

Allez je vous laisse intégrer toutes ces règles de créativité et de création de valeur pour finaliser votre innovation.

Formez vos collaborateurs au Design Thinking !

Envie de former vos équipes ? Découvrez le programme de notre session de formation

 

Abonnez-vous à notre Newsletter

Une fois par mois, les tendances de la formation en ligne dans votre boîte e-mail