Catégorie : Le coin des experts

Un job grâce aux certifications Agiles ?

Par Florent Lothon - Le December 10, 2015

Une certification c’est quoi ?

Le Petit Larousse (oui, je suis de l’ancienne école) nous dit, certification : assurance donnée par écrit. Le ministère du travail complète cette définition ainsi : La certification est une procédure destinée à faire valider, par un organisme agrée indépendant la conformité du système qualité d'une organisation à un référentiel de qualité officiel et reconnu. Contrairement à un diplôme, une certification n’a donc de valeur que pour celui qui la délivre, à moins que celle-ci figure au RNCP (registre national des certifications professionnelles). Ce premier point soulève déjà une notion importante qui est celle de l’autorité de certifiction. Pour qu’une certification ne figurant pas au RNCP ait du poids, elle doit émaner d’une personne, ou d’une organisation reconnue dans son domaine. Si vous présentez une certification à quelqu’un qui ignore jusqu’à l’existence de la structure qui vous l’a délivré, celle-ci n’aura aucune valeur aux yeux de votre interlocuteur. Enfin dernier problème des certifications, l’entité qui la délivre est la seule en droit de définir les conditions de son obtention. Vous conviendrez qu’obtenir le fameux document en rédigeant un chèque est tout de même moins valorisant qu’en réussissant un examen comprenant une ou plusieurs épreuves pratiques. A l'heure où ces lignes sont écrites, aucune certification agile ne figure au RNCP.  

Les certifications agiles

Attaquons-nous au cœur de notre sujet, les certifications agiles. Elles sont de plus en plus nombreuses sur le marché, et nous nous concentrerons sur les plus connues.  

Certifications Scrum.org

En première ligne se trouvent les certifications octroyées par Scrum.org, qui sont au nombre de trois :

  1. Professional Scrum Developer (PSD)
  2. Professional Scrum Master (PSM) I & II
  3. Professional Scrum Product Owner (PSPO) I & II

Les PSD, PSM I et PSPO I s’obtiennent grâce à un résultat de 85 % de bonnes réponses sur un QCM de 80 questions à réaliser en 60 minutes. Pour pouvoir passer votre certification, il faudra vous acquitter d’un droit d’entrée de 150 à 200 $ en fonction du certificat visé. Des formations de 3 à 5 jours sont proposées, mais restent optionnelles.  Les PSM II et PSPO II sont quant à elles plus exigeantes. Elles ne sont accessibles qu’aux titulaires des certifications de niveau I et nécessitent de l’expérience dans l’application de la méthode Scrum. Pour les obtenir, il vous faudra réussir à obtenir 85 % de bonnes réponses sur un questionnaire de deux heures comprenant des questions ouvertes et des essais. Les frais des certifications de niveau II s’élèvent à 500 $.  

Certifications Scrumalliance.org

Autre référence, Scrumalliance, org  propose également plusieurs certifications :

  1. Certified ScrumMaster®
  2. Certified Scrum Product Owner®
  3. Certified Scrum Developer®
  4. Certified Scrum Professional®

Pour obtenir les trois premières, il vous suffira d’assister à une session de formation de deux jours et d’obtenir un minimum de 24 bonnes réponses sur un QCM de 35 questions. Le prix de la formation s’échelonne entre 1 200 et 1700 euros en fonction de l’intervenant qui l’assure.  La quatrième certification vous demandera de posséder l’une des trois premières et de « justifier » de 36 mois d’activité au sein d’une équipe agile. Il vous faudra alors verser 150 $ pour obtenir votre certification et renouveler l’opération tous les deux ans.  

Sur le marché du travail

Afin de mesurer l’importance de ces certifications sur le marché du travail, nous avons posé la question à Alexandre, DRSI au sein d’un grand groupe bancaire européen et détenteur du certificat PSM II.  En 2008, l’entreprise d’Alexandre lui demande de mettre en place une équipe agile suite aux exigences d’un client. N’ayant aucune expérience, il a été décidé qu’une personne d’expérience dans le domaine serait embauchée et intégrée à l’équipe. Un ScrumMaster certifié fut alors recruté, mais la transition fut un véritable fiasco car le ScrumMaster en question travaillait finalement avec des méthodes des gestion de projet classiques. Un an plus tard, Alexandre décida de se former à l’agilité afin de comprendre les raisons de cet échec.


"C’est en cherchant une certification que je me suis rendu compte qu’assister à deux conférences de 5 heures suffisait pour être “certifié”. Un détail que beaucoup de DRH ignorent malheureusement." 

Alexandre

Malgré cela, Alexandre reconnaît que le simple fait de disposer d’une certification quelconque est un avantage non négligeable pour décrocher un poste dans une grande entreprise voulant appliquer l’agilité.  Conclusion : une certification n’est pas gage de compétences mais permet de donner du crédit sur son CV. Et dans l’offre de certifications Scrum, il semblerait que Scrum.org et Scrumalliance soient clairement les offres les plus reconnues par les entreprises, y compris en France.  

Initiez vos collaborateurs à Scrum et aux méthodes agiles !

 

Abonnez-vous à notre Newsletter

Une fois par mois, les tendances de la formation en ligne dans votre boîte e-mail