Catégorie : Le coin des experts

L'agilité selon Alexis Godais de FABERNOVEL CODE

Par Marine loyen - Le May 28, 2017

Alexis Godais est le CEO de FABERNOVEL CODEanciennement connue sous le nom de Buzzaka, acquise par le groupe FABERNOVEL en 2013. Portée par son esprit startup, son pragmatisme et sa centricité client, elle a mis l'agilité au cœur de son fonctionnement, mais surtout de sa culture d'entreprise, proposant à ses clients de vivre en immersion une expérience agile. Leur ambition : partager et diffuser la culture agile.  

Comment définissez-vous l'agilité chez FABERNOVEL CODE ? 

Pour nous, c'est un mélange de méthode, de technologie et de culture pragmatique et au service de la résolution de situations complexes. Par exemple, d'un point de vue technique, on utilise des outils open source qui sont édités par des leaders de la nouvelle économie comme la technologie Angular de Google et Microsoft : ce sont des technologies agiles car elles permettent, avec le même code d'adresser rapidement plusieurs devices. Mais l'aspect le plus important selon moi est culturel. Devenir “agile” relève de la psychanalyse d'entreprise. Il s’agit plus que de changer simplement les compétences des individus, il s’agit de faire évoluer la culture de l'organisation. l faut adopter une culture du test & learn et de la transparence. Le point commun entre tous nos collaborateurs est un fort esprit startup, associé à un désir d'amélioration continue.  

Comment se diffuse la culture agile parmi vos collaborateurs ? 

Nous avons un principe selon lequel l'onboarding est infini. Notre promesse de marque employeur est celle d'offrir un "MBA du startupeur". Les nouvelles recrues sont très rapidement confrontées à la réalité, on leur accorde très vite notre confiance. Ils ont à leur disposition un vaste ensemble d'outils, de process, de programmes de formations, mais aussi de "cookbooks" pour qu'ils puissent en permanence apprendre et être autonomes. 



Comment est structurée FABERNOVEL CODE ? 

Nous sommes une web factory agile. Chaque client, chaque projet dispose d'une "war room" avec son équipe de startupeurs et un coaching agile. Les clients intègrent donc nos locaux, parfois nos équipes se rendent chez eux. Nos projets vont du portail web à l'intranet d'un grand groupe... Chez nous, chaque projet est une petite startup qui fonctionne en toute autonomie. Nous avons 6 war rooms à disposition, il n'y a donc jamais plus de 6 projets en cours. 

Dans les war rooms, il n'y a pas de management ni de chef de projet. Le client est en contact avec l'équipe qui s'auto-organise pour trouver des solutions et gérer les aléas et la complexité. Un coach est là pour appliquer les bonnes recettes du Design Thinking, Lean Startup et du Scrum On est dans l'acceptation de la complexité du monde et on part du principe que ça sera complexe longtemps !


Comment fonctionne un projet chez vous ? 


Ils se découpent tous en 4 phases : 

1 - L'onboarding du client : qui correspond à la période où nous discutons beaucoup avec eux, nous nous documentons sur leur culture, leur état d'esprit et où nous partageons notre méthode de travail. 

2 - Shape : il s'agit de la phase de cadrage du projet. L'équipe réalise une check list avec des points de contrôle sur la technique, la gouvernance du projet, son périmètre, son niveau d'agilité. L'objectif est de créer un cadre qui permettra de livrer très rapidement un excellent produit. Nous aidons le client à monter en compétence sur l'agilité. Il s'agit aussi d'une phase de formation pendant laquelle nous établissons les règles du jeu qui structureront le projet. 

3 - Make & empower. Si la gouvernance et la communication autour d'un projet ne sont pas bons, le produit sera peut-être excellent mais n'aura pas d'impact. Cette phase consiste donc à travailler à son rayonnement : nous nous assurons qu'il y a du sponsoring autour du projet, que le comex en a une vision positive. Pour cela, nous travaillons avec des photographes et nous accordons une attention toute particulière à l'expérience vécue par l'équipe projet que nous accueillons : l'aspect des locaux n'est pas un détail, par exemple. Ils sont également invités à participer à une cérémonie agile en début de projet et à une autre cérémonie à la fin et un vendredi sur deux, ils assistent à une démo du produit. 

Parfois nous accueillons des personnes extérieures, des prospects, dans nos war rooms. En cela, nous sommes opérateur de “tourisme agile” : nous montrons très concrètement en quoi ça consiste, et comment ça peut apporter de la vélocité et de la performance, car oui, on peut travailler sérieusement en collant des post-its sur les murs. 

4- Run & Learn : phase essentielle dans un projet agile, vérifier que le produit atteint bien sa cible, et en déduire des enseignements. Nous utilisons la data, la fréquentation des produits que nous lançons pour étudier les résultats et nous faisons des recommandations d’optimisation à nos clients.


Formation "Gestion de projet agile avec Scrum"

Votre entreprise veut gagner en agilité ? Formez vos collaborateurs à la méthode agile la plus connue

 

Abonnez-vous à notre Newsletter

Une fois par mois, les tendances de la formation en ligne dans votre boîte e-mail