Catégorie : Le coin des experts

Les nouveaux services bancaires

Par Jean-Michel Pailhon - Le June 26, 2017

Le secteur de la banque est aujourd'hui en pleine mutation grâce à l'émergence de nouveaux acteurs issus du digital. Découvrez quels sont les nouveaux services bancaires proposés et comment ils cohabitent au milieu des acteurs traditionnels.

Extrait de la vidéo de formation : MOOC Le digital et la banque

Aujourd’hui, nous allons voir ensemble que la banque n’a plus le monopole des services bancaires. De nombreux acteurs proposent en effet désormais des offres de services reposant sur le digital et qui répondent aux besoins principaux des clients du secteur bancaire. En route !

L'agrégation des comptes bancaires

Embrassant les nouvelles opportunités dessinées par les changements d’usage, et profitant des avancées de la technologie et les opportunités liées à l’ouverture du marché par les évolutions réglementaires récentes (notamment la Directive Européenne sur les Services de Paiement - la DSP2), de nouveaux modèles de banques et de services bancaires voient le jour : l’agrégation de comptes bancaires !

Innovation banque : l'agrégation des comptes bancaires

Fini les interminables rapprochements bancaires et la revue de piles de reçus de cartes bleues : les agrégateurs bancaires vous permettent d’enfin consulter toutes vos dépenses et revenus, afin d’optimiser la gestion de budget dans une application qui centralise le tout !

Encadrés par la DSP2, les agrégateurs bancaires pourront dès janvier 2018 offrir à leurs utilisateurs une vision à 360° de leurs finances et lancer pour eux des opérations bancaires comme des virements, voire proposer du conseil patrimonial. Avec, à la clef, l'opportunité pour ces jeunes pousses de s'accaparer la relation directe avec le client. Pour l’instant, les principaux acteurs sont des fintechs (Linxo, Bankin), mais Fiduceo a été rachetée par Boursorama, filiale de la Société Générale. 

Et il se murmure que la plupart des banques travaillent à des solutions d’agrégation en interne pour proposer à leurs clients de centraliser toutes leurs opérations bancaires sur leur plateforme mobile !

Les nouveaux moyens de paiement

La principale famille de moyens de paiement innovants, c’est bien sûr le paiement électronique (carte à puce sur terminal de paiement).

Mais l’explosion de l’usage des smartphones donne une place grandissante au paiement mobile, ou « m-payment ». D’ailleurs, d’autres acteurs que ceux issus de secteurs bancaires se sont lancés sur le créneau des nouveaux moyens de paiement, dont les géants d’Internet tels que Google (avec Checkout, fondu en novembre 2012 dans le Google Wallet)

Les banques ont déjà tenté de riposter en développant leur propre portefeuille électronique (S-Money pour BPCE, Paylib par BNP Paribas, La Banque Postale et Société Générale, etc.) mais la concurrence est rude, regardez ce que fait Lydia par exemple...

Paiement mobile ou m-payment

Le financement participatif

Le financement participatif, ou crowdfunding en anglais, est un mode de collecte de fonds, réalisé via une plateforme internet, permettant de financer un projet. Il y a plusieurs familles de financement participatif. Comme nous sommes dans la banque, nous allons nous concentrer sur le métier du financement des entreprises.

Le financement participatif s'intéresse à toutes les sortes de projets. Deux principales formes de contributions sont proposées aux financeurs : 

  • une prise de participation aux fonds propres de la société créée (“crowdequity” en anglais). Cela implique un investissement en capital en amont, et en aval - si tout se passe bien - l’investisseur bénéficiera d’une rémunération sous forme de dividendes ou de plus-values réalisées lors de la cession des titres
  • en obligations (c’est à dire en rémunération sous forme d'intérêts) ou en royalties ( c’est à dire en rémunération sous forme de commissions sur le chiffre d'affaires)

En France, la culture du prêt étant plus forte que celle de l’investissement en actions, c’est surtout le financement participatif en prêt qui est parvenu à proposer une offre de financement alternative. Lendix, leader sur ce marché a ainsi prêté 45 millions d’Euros en 2016 et prévoit de prêter trois fois plus en 2017 ! Une alternative sérieuse au financement bancaire pour les TPE et PME ?

Conclusion

La gestion du compte bancaire, le paiement et le financement sont les trois métiers principaux de la banque. Et les nouveaux services “bancaires” se sont digitalisés à grande vitesse. Il sera intéressant de voir comment ces services - historiquement uniquement proposés par les banques - vont cohabiter dans un écosystème d’offres de services où les banques seront partenaires et concurrentes de plateformes digitales, de fintechs, voire de sociétés technologiques étrangères.

Inscrivez-vous notre prochaine session de formation MOOC Le digital et la banque

Formation "Le digital et la banque"

Tout ce que vos collaborateurs du secteur bancaire ont besoin de savoir pour faire leur transformation digitale

 

Abonnez-vous à notre Newsletter

Une fois par mois, les tendances de la formation en ligne dans votre boîte e-mail