Le coin des experts

Les nouveaux métiers vus par Hopwork

Quels sont ces nouveaux métiers du digi­tal que les entre­prises s’ar­rachent ? Décou­vrez quelles sont les nouvelles profes­sions qui cartonnent en ce moment.

Par Quen­tin Deba­ve­laere – Le 21 septembre 2016

Quen­tin Deba­ve­laere répond aux ques­tions de Unow sur les nouveaux métiers. Décou­vrez comment les métiers d’aujour­d’hui se trans­forment, mais aussi les profils que les entre­prises s’ar­rachent actuel­le­ment.


Extrait de la vidéo de forma­tion : Digi­Mooc, la culture digi­tale

Bonjour, je suis Quen­tin Deba­ve­laere direc­teur des opéra­tions de Hopwork, la première plate­forme de free­lances en France. Nous aidons les entre­prises et les free­lances à se rencon­trer et à travailler ensemble en toute sécu­rité.

Comment expliquer l’évo­lu­tion et la trans­for­ma­tion de plus en plus rapide des métiers ?

Il faut savoir que l’in­no­va­tion dans le monde s’ac­cé­lère, engen­drant un impact sur les métiers. J’es­time qu’il y a trois raisons à cela.

Des nouveaux métiers de plus en plus tech­niques

La première, c’est que les métiers deviennent de plus en plus tech­niques. Des métiers comme le conseil ou le marke­ting étaient davan­tage basés sur le bon sens. Aujour­d’hui, ce sont des métiers deve­nus tech­niques. Par exemple, le webmar­ke­ting implique l’ana­lyse d’une multi­tudes de données de plusieurs sources. Ce sont donc des métiers plus analy­tiques, pour lesquels des outils doivent être maîtri­sés.

Nouveaux métiers et analyse des données.

Des entre­prises Data-Driven

La deuxième raison, c’est que tous nos métiers et toutes nos entre­prises deviennent data-driven, c’est-à-dire qu’on va cher­cher à mesu­rer l’im­pact de chaque action que l’on fait. Fina­le­ment, lorsqu’on décroche un client, on peut savoir, de manière très précise, par quel chemin il est passé ou par quels messages marke­ting il a été touché. Il est ainsi possible d’at­tri­buer la valeur du client à chacun de ces messages et à chacun de ces canaux marke­ting.

L’Agi­lité, une nouvelle approche

La dernière évolu­tion profonde que je vois dans le travail, c’est la notion d’Agi­lité. Aujour­d’hui, on est davan­tage dans une approche test & learn ou l’on va itérer avec des petites amélio­ra­tions. Avant, on était plutôt dans une approche clas­sique en V, avec une cible défi­nie de façon assez top down (par une “vision” précise de l’ar­ri­vée). Une fois qu’on avait validé cette direc­tion, on allait prendre le temps de détailler les spéci­fi­ca­tions pour ensuite se mettre à la produc­tion et enfin sortir le produit. Cela pouvait durer plusieurs mois, plusieurs années. Ensuite seule­ment, on pouvait savoir si cela passait ou non. 

Aujour­d’hui, plutôt que de réflé­chir à long terme pour faire un produit qui sera adapté au monde futur, on va essayer, tester des choses. Si ça marche, on déve­loppe et on conti­nue. Si ça ne marche pas, on arrête.

Quels sont les nouveaux métiers promis à un bel avenir ?


Selon moi, les nouveaux métiers promis à un bel avenir et que je peux voir au quoti­dien, ce sont les métiers qui fonc­tionnent de plus en plus sur le modèle du free­lan­cing.

L’UI Desi­gner, le webde­si­gner d’aujour­d’hui


Le premier qui est en train d’ex­plo­ser, c’est le métier d’UI/UX ou UI/UX desi­gner. C’est un peu le web desi­gner des temps modernes qui n’est plus unique­ment foca­lisé sur le design, sur l’har­mo­nie des couleurs, mais qui va davan­tage se concen­trer sur l’ergo­no­mie des sites, la navi­ga­tion, le parcours d’achat. Ainsi, l’approche sera beau­coup plus busi­ness, et non plus unique­ment centrée sur l’as­pect visuel.

L’UI est orienté design, tandis que l’UX est orienté navi­ga­tion / expé­rience utili­sa­teur. Cepen­dant, de plus en plus d’UI se forment à l’UX car leurs clients ont souvent besoin de ces deux compé­tences.

Les nouveaux métiers du web marketing

Les nouveaux métiers du webmar­ke­ting


L’autre métier qui décolle aujour­d’hui est celui de webmar­ke­ting ou web analy­tics. C’est une nouvelle maîtrise du marke­ting qui consiste à avoir une connais­sance du busi­ness suffi­sam­ment riche pour savoir quels sont les indi­ca­teurs que l’on veut mesu­rer. Il s’agira ensuite de mettre en place tous les outils de repor­ting qui permettent de visua­li­ser ces infor­ma­tions et de déter­mi­ner des actions qui permet­tront d’amé­lio­rer ces indi­ca­teurs. 

Les Scrum masters et les coachs Agiles

Face aux évolu­tions du travail, on a vu appa­raître les Scrum master ou les coachs Agiles. Il s’agit de personnes qui vont venir renfor­cer les équipes sur des projets, afin que ces derniers démarrent de la meilleure des façons. La méthode agile permet­tra ainsi d’ac­cé­lé­rer le déve­lop­pe­ment du projet, dans la mesure où les équipes seront formées à des méthodes leur permet­tant de déve­lop­per plus faci­le­ment le projet.

Data Scien­tist ou Data Analyst


Et enfin le dernier métier que l’on voit émer­ger, c’est le métier de Data Scien­tist ou Data Analyst. Ce sont deux métiers un peu diffé­rents :

  • le Data Scien­tist est un mathé­ma­ti­cien, un déve­lop­peur backend, qui va travailler sur la struc­tu­ra­tion des données, mais aussi sur la façon dont on va pouvoir aller les piocher ;
  • le Data Analyst va conce­voir les repor­ting en utili­sant ces données.

Accul­tu­rez vos colla­bo­ra­teurs au digi­tal

En savoir plus

Envie d’en voir un peu plus ?

  • Le coin des experts

    Gestion de projet : recueillir le besoin

    Pour recueillir le besoin dans le cadre d’un projet, il est néces­saire de rédi­ger un cahier des charges fonc­tion­nel. Mais cela n’est pas si simple…

  • Le coin des experts

    Savez-vous ce qu’est le web 2.0 ?

    Initié à la fin des années 1990, le web 2.0 est une véri­table révo­lu­tion qui a permis de créer un inter­net social où chacun est libre de s’ex­pri­mer.

  • Le coin des experts

    Opti­mi­sa­tion des budgets forma­tion : Ratio­na­li­ser les forma­tions intra et inter

    Comment ratio­na­li­ser les forma­tions intra et inter propo­sées par des orga­nismes de forma­tion et des pres­ta­taires externes ? Réponses dans cet article.

Restez infor­mé·e grâce à notre news­let­ter