Catégorie : Le coin des experts

Tout savoir sur la planification de sprint

Par Marine loyen - Le November 22, 2016

La planification de sprint est l’une des réunions qui rythment un projet Scrum. Elle est indispensable au bon déroulement de chaque itération et détermine en grande partie la réussite ou l’échec d’un sprint.


Les pré-requis de la planification de sprint

Avant de pouvoir mettre en place la première réunion de planification de sprint, un certain nombre de points doivent être réalisés au préalable. 

  1. La durée des sprints doit avoir été décidée : Cela déterminera la durée de la planification de sprint. Généralement, la réunion de planification ne dépasse pas huit heures et sa durée est ajustée en fonction de la longueur des sprints, sur la base de deux heures par semaine de sprint. 
  2. Le Product Backlog doit être ordonné par importance. Les éléments disposant des plus hautes priorités devront être détaillés. 
  3. Il est aussi impératif que le Product Owner connaisse suffisamment le produit et les attentes des utilisateurs afin de pouvoir renseigner l’équipe.

Toute l'équipe participe à la planification de sprint


Une réunion où tous les participants sont actifs

Lors de la réunion de planification, tous les membres du projet doivent être présents, car tout le monde a un rôle à jouer. Le ScrumMaster, en tant que maître de cérémonie, animera la rencontre et s’assurera que celle-ci se déroule dans les meilleures conditions possibles. Le Product Owner présentera les items à plus forte importance ainsi que les différentes tâches nécessaires à leur réalisation. Il définira également de manière claire les critères d’acceptation de chaque item. L’équipe devra quant à elle décider de la quantité de travail qu’elle se sent capable de réaliser sur la durée du sprint et en prendre l’engagement. Il est à noter également que le premier sprint est généralement consacré à l’architecture et sa faisabilité.

La planification de sprint : une réunion essentielle dans un projet scrum.


Déroulement de la réunion de planification

Dans un premier temps, le Product Owner va contextualiser le futur sprint en définissant son but et son périmètre. L’équipe doit alors sélectionner l’item qu’elle pense pouvoir réaliser dans la durée du sprint, parmi ceux ayant le plus grand coefficient d’importance sur le Product Backlog. L’équipe répertorie alors les différentes tâches nécessaires à la réalisation de l’item sélectionné et confirme ou modifie la prévision initiale avec le Product Owner. Enfin, ce dernier définit de manière claire les conditions d’acception de l’item et les critères de test avec l’équipe. Si les deux parties ne parviennent pas à trouver un terrain d’entente, l’item est écarté du sprint. 

Les différentes étapes sont répétées avec les items suivants jusqu’à ce que le planning du sprint soit complet. Il est important de préciser qu’un item ne peut être intégré au planning d’un sprint que si l’intégralité des tâches qu’il nécessite peut être réalisé durant le sprint en question. À la fin de la réunion, l’équipe s’engage sur le plan d’itération, appelé Sprint Backlog et le sprint peut démarrer.

Pour certains, se passer de cette étape est inconcevable. Pourtant, le rapport annuel de l’éditeur VersionOne rapporte qu’en 2014, seuls 69 % des équipes agiles y avaient recours. Une autre étude de Rally Software affirme que les projets ayant bénéficié de cette planification était 3,5 fois plus qualitatifs. Voilà des éléments qui devraient convaincre les derniers sceptiques quant à l’utilité de cette planification.

Formation Gestion de Projet Agile & Scrum

Envie de former vos équipes ? Découvrez le programme de notre session de formation

 

Abonnez-vous à notre Newsletter

Une fois par mois, les tendances de la formation en ligne dans votre boîte e-mail