MOOC et SPOC : une nouvelle approche du blended learning

mooc-spoc-blended-learning

Les nouveaux formats émergents et leurs utilisations en entreprise

Dans cette vidéo, nous allons faire un focus sur un probable avenir de la formation professionnelle avec l’arrivée des MOOC et des SPOC : une nouvelle approche du blended learning.

Le blended learning n’est pas nouveau, il est déjà utilisé avec l’e-learning traditionnel. Concrètement il s’agit de compiler deux modalités de formation, l’une à distance et l’autre en présentiel, pour optimiser le dispositif global de formation. Mais le blended learning prend une toute nouvelle dimension avec l’arrivée des nouveaux formats digitaux et collaboratifs.

 

Le blended learning traditionnel

Parlons d’abord du blended-learning tel qu’il est fréquemment utilisé depuis plusieurs années : il consiste à proposer en amont la théorie de la formation en e-learning, et à réduire le temps en présentiel qui sera consacré à la pratique. Mais en réalité, quand il est pensé ainsi, le dispositif a beaucoup de chances d’échouer. En effet les participants suivent peu ou pas la partie distancielle. Mettez-vous à leur place : suivre un module e-learning qu’on vous annonce comme théorique, sans compter que vous le suivez seul et sans interactions humaines ni accompagnement.

Résultat quand les participants arrivent dans la partie présentielle, dont le temps est réduit puisque la théorie est censée être acquise, ils sollicitent le formateur sur des points dont la maîtrise est nécessaire pour pouvoir faire les activité pratiques. Ce qui empiète sur le temps de mise en pratique. Je ne veux pas généraliser mais je ne compte plus les entreprises qui sont tombées dans ce piège, où qui pour pallier à cela rendent le module e-learning “obligatoire” pour faire la partie présentielle. Derrière le mot “obligatoire” il y a une notion de contrainte, et la contrainte ne fait pas bon ménage avec pédagogie et motivation.

 

Le blended learning avec un MOOC ou un SPOC

Non seulement l’apprenant n’est plus seul dans la partie distancielle : il fait connaissance avec ses pairs et avec le formateur, et peut interagir avec eux dès le début de la formation. Mais aussi et surtout il peut déjà mettre en pratique ce qu’il apprend grâce aux activités des MOOC et SPOC (projet fil rouge, exercices, cas pratique). Adieu la partie purement théorique.

En résumé cela permet véritablement de monter en compétence dès la phase distancielle, et donc d’optimiser considérablement la partie présentielle, qui devient un lieu de mise en pratique très approfondie, où le formateur devient un véritable accompagnateur. C’est un bon exemple pour montrer que la formation digitale n’a pas vocation à remplacer la formation présentielle, elle peut au contraire servir à l’optimiser !

 

Les deux modes, présentiel et distanciel, se complètent merveilleusement bien, et s’apportent mutuellement un approfondissement qui continue d’enrichir l’apprenant.
Cécile Dejoux, , Auteur du MOOC à succès “Du Manager au Leader”

 

En conclusion, les nouveaux formats mais plus largement le digital vous permet d’enrichir vos dispositifs de formation, pour optimiser l’efficacité pédagogique de ces derniers. Le tout pour atteindre l’une de vos missions principales : développer les compétences des collaborateurs de votre entreprise.

 

Envie d’en savoir plus ?

Contactez-nous par mail en cliquant ici ou par téléphone au 01.85.08.92.78 

Classé dans : Actualités

A propos de l'auteur

  • intervenant-01

    Pierre Monclos

    Après une expérience de 6 ans en RH, il a rejoint Unow en 2014, startup RH spécialisée dans la formation digitale (MOOC, SPOC).

    Lire la présentation complète