Catégorie : Digital learning et formation

Connaissez-vous l’apport des neurosciences sur l’apprentissage ?

Par Nadia Medjad - Le 2018 M04 26

Connaissez-vous l’apport des neurosciences sur l’apprentissage ?

Nadia Medjad est médecin de formation. Elle a développée une expertise en neuropédagogie, c’est à dire la façon dont le cerveau apprend. L’apport des neurosciences sur l’apprentissage est très important. Cette discipline nous permet de mieux comprendre les mécanismes de notre cerveau et la manière dont nous traitons et enregistrons les informations.

                   

Le styles d’apprentissage sont-ils déterminants ?

Les styles d’apprentissage sont un neuromythe, c’est à dire une croyance erronée sur le cerveau.On entend dire que certaine personne sont plutôt visuelles, d’autres plutôt auditives ou encore kinesthésiques. En réalité, nous avons tous besoin des différents canaux. Nous avons certes des préférences, mais nous avons besoin d’utiliser différents canaux pour laisser des traces dans le cerveau. En c’est cela qui va conditionner l’apprentissage.

En revanche, chacun est unique dans sa façon d’apprendre et il est important de bien se connaître. C’est ce que l’on nomme la métacognition et cela revient à apprendre à s’observer en train d’apprendre. Il est important d’observer la manière dont on intègre le mieux les apprentissages. Par exemple, certains apprennent mieux le matin, alors que d’autres préfèrent la nuit. C’est important de respecter ces particularités là.

Pourquoi le plaisir joue-t-il un rôle majeur dans l’apprentissage ?

Apprendre est à la fois stressant et fatiguant. Le cerveau apprend par un système d’essai-erreur. Quand on commet une erreur, cela envoie un signal désagréable au cerveau pour nous inciter à ne pas y retourner. Par contre quand on réussit, on reçoit un signal agréable et cette sensation de plaisir va nous inciter à aller plus loin.

Les neurosciences nous enseignent que le plaisir d’apprendre va venir compenser les moments d’erreurs inévitables qui ne sont pas très agréables. Et ce n’est pas par hasard si chez toutes les espèces, l'homme y compris, le petit apprend en jouant. Le jeu va stimuler les sens en entraînant un apport important de plaisir qui va faciliter et renforcer l’apprentissage. C’est aussi pour cela que les histoires que l’on a entendu enfant, on les retient toute sa vie. Comme on a eu des sensations, comme on a eu des émotions, on a pu imprimer un souvenir durable.

Comment les neurosciences peuvent nous aider à apprendre ?

3 idées clefs issues des neurosciences pour être efficace dans son apprentissage

  • Faciliter l’attention

Pour stimuler son attention, il faut éviter le multitasking. Pour bien apprendre, il est important de ne faire qu’une seule chose à la fois. Il est également important de faire des pauses régulières pour reposer son cerveau.

  • Stimuler la mémoire

La mémoire est un élément important dans l’apprentissage. A chaque idée nouvelle, il faut faire un travail de lien avec ce que l’on sait déjà. Cela va permettre aux nouvelles traces de se relier à des traces anciennes et plus solides qui vont faciliter la mémorisation.

Pour mémoriser, il est également important de faire des efforts. Il vaut mieux partir d’une page blanche et essayer de se rappeler ce qu’on a appris, plutôt que de relire un texte déjà écrit. Quand on fait l’effort de se rappeler, même si l'on ne retrouve rien, ça va quand même fonctionner car au moment de lire la solution, on va imprimer plus profondément.

Enfin il est essentiel de mémoriser par espacement croissant, c’est à dire rapproché au début et plus espacé au fur et à mesure que la trace neuronale se consolide.

  • Entretenir sa motivation

Pour travailler sa motivation, il est important d’apprendre à gérer son stress. Les exercices respiratoires sont très efficaces pour cela. Il faut les pratiquer tous les jours pour instaurer une régularité

Pour garder la motivation, il est essentiel de demander des clarifications dès que l’on ne comprend pas. Ne pas comprendre quelque-chose lorsque l’on apprend, c’est stressant.

Ensuite, il est également important de réclamer du feedback pour les choses que vous faites bien et celles qui vous posent des difficultés. 

Enfin, il ne faut pas oublier de célébrer ses succès. C’est le feedback final en quelque sorte. On a réussi quelque chose, il est donc important de marquer le coup et de recharger les batteries.

Une dernière recommandation à ne pas oublier

Pour favoriser l’apprentissage, il est capital de prendre soin de son corps de deux façons :

  • premièrement l’exercice physique car cela favorise la croissance neuronale en oxygénant le cerveau ;

  • deuxièmement le sommeil : il est important de dormir correctement car on apprend durant son sommeil.

Voilà les apports essentiels des neurosciences sur notre capacité à apprendre et à enregistrer les connaissances nouvelles. Alors n'oubliez pas, le plaisir tient une place centrale dans votre cursus d'apprentissage. Pour mieux apprendre, il faut prendre du plaisir et stimuler sa motivation.

Envie d'en savoir plus sur la formation à l'ère du digital ?

Inscrivez-vous au prochain MOOC Apprendre à apprendre à l'ère du digital

 

Abonnez-vous à notre Newsletter

Une fois par mois, les tendances de la formation en ligne dans votre boîte e-mail