Catégorie : Le Printemps de la formation

Le digital learning maximise l’impact des formations

Par Pierre Monclos - Le 2019 M05 17

Le digital learning maximise l’impact des formations

Le digital learning est le terme qui désigne, pour le commun des mortels, l’ensemble des dispositifs de formation complètement ou partiellement numériques et plus largement une tendance qui est en passe de détrôner les traditionnels “stages présentiels” dans le coeur des responsables formation et des apprenants en entreprise.

Au-delà de cette définition basique, le digital learning regroupe en réalité un ensemble de dispositifs de formations (des nouveaux apparaissent chaque jour !) tous basés sur des technologies différentes et permettant d’atteindre des objectifs variés.

Le digital learning une réalité dans tous les segments de la formation

Il convient donc avant de parler des tendances du secteur, d’établir avec une vision plus “macro” une classification des segments de la formation.

Chez Unow, nous avons communément l’habitude de présenter la formation en 3 segments.

1/ La micro-formation : objectif information !

  • Définition : la micro-formation vise à transmettre des informations, à sensibiliser, à acculturer. C’est une action très courte, d’une durée de quelques minutes. 

  • Exemples de dispositifs : recherche google, point avec son manager, bibliothèque de tutoriels, vidéos courtes, question à un collège

  • Exemples de fournisseurs dans le domaine du digital learning : Linkedin Learning, Coorpacademy, Vodeclic, Tuto.com

2/ La formation courte : objectif compétence !

  • Définition : la formation courte vise à développer une nouvelle compétence ou à renforcer une compétence. C’est une action d’une durée de plusieurs heures voire plusieurs dizaines d’heures. Elle nécessite un accompagnement de l’apprenant, de la mise en pratique et un parcours d’apprentissage structuré.

  • Exemples de dispositifs : stage présentiel de 2 à 3 jours, SPOC
  • Exemples de fournisseurs : Cegos, CSP, Comundi

  • Exemples de fournisseurs dans le domaine du digital learning : Unow, First Finance

3/ La formation longue : objectif emploi !

  • Définition : la formation longue est une action visant à développer un ensemble de compétences (skillset) pour favoriser l’employabilité, initiale ou en reconversion. Généralement, elle dure au moins une centaine d’heures et est diplômante.

  • Exemples de dispositifs : parcours à l’université, bootcamp, programme diplômant online

  • Exemples de fournisseurs : Université de Toursemlyon business school 

  • Exemples de fournisseurs dans le domaine du digital learning : Openclassrooms, Le Wagon (on demand)

Vous remarquerez que dans les 3 segments que sont la micro-formation, la formation courte et la formation longue on retrouve le digital learning. Si on ne peut pas classer le digital learning dans un segment à part entière alors sommes-nous face à une simple mode ? 

Une simple mode ? Non le déploiement de technologies !

Finalement ce qui reflète le mieux le digital learning ce sont les technologies intégrées aux dispositifs de formations pour les rendre toujours plus innovants.

Pour n’en citer que quelques-unes en exemple :

  • Mobile learning : apprentissage depuis un mobile ou une tablette généralement ludique, social, court et très addictif, bien éloigné de l’apprentissage en ligne pratiqué devant un écran avec un clavier et une souris. Ex : Duolingo
  • Learning Engagement Platform : plateforme qui démocratise la production de contenus pour engager apprenants et sachants à l’échelle de l’organisation. Ex : 360Learning

  • Immersive learning : utilisation de réalité virtuelle et/ou réalité augmentée dans les dispositifs de formation permettant à l'apprenant de vivre une simulation interactive dans un espace virtuel, pour mieux s’imprégner du sujet. Ex : Uptale

  • Adaptive learning : technologie qui permet d’adapter l’apparence, l’ordre, et l’accompagnement d’une formation au profil de l’apprenant pour rendre le parcours unique et personnalisé. Ex : Domoscio

Ces technologies ne sont pas juste des “tendances”, elles servent des objectifs nobles qu’on connait tous comme l'accessibilité, la flexibilité, la collaboration, la personnalisation, la mise en pratique et en situation réelle, qui contribuent tous à maximiser l’impact de l’apprentissage. Finalement rien de sorcier, la technologie est mise au service de l’efficacité !

En route vers l’efficacité !

Année après année, la formation professionnelle se transforme et les tendances se confirment. L’essor de dispositifs multimodaux et la régression des stages présentiels dans les plans de formations sont aujourd’hui, plus que jamais, d’actualité.

Les dispositifs digitaux font la promesse d’être plus efficaces, accessibles et attractifs que les traditionnels stages présentiels. L’efficacité est d’ailleurs, selon l’étude ISTF 2019, la 1ère raison évoquée quant au choix d’une transition vers un dispositif digital.

Attention toutefois à ne pas tomber dans le miroir aux alouettes, lorsqu’il est mal utilisé, le digital learning peut être très coûteux, desservir l’efficacité des formations et générer du désengagement et de la démotivation. C’est d’ailleurs le parcours du e-learning traditionnel dans de nombreuses entreprises depuis les années 2000.

La solution miracle résiderait donc dans le fait de proposer un panel de dispositifs digitaux et présentiels (blended learning) aux apprenants afin de les rendre plus autonomes. Ils seront ainsi libres de choisir le ou les formats les plus adéquats à leurs besoins, à leurs contraintes et à leurs goûts ! Car pour être efficace, le dispositif pédagogique, doit s’adapter aux manières dont le cerveau mémorise, et ces manières sont différentes d’une personne à l’autre ! (Neurolearning ? Vous avez dit neurolearning ?). Un axe de développement qui va sûrement devenir incontournable pour les équipes learning.

Pour conclure, vous l’avez compris, le digital learning permet de maximiser l’impact et l’efficacité des formations. Reste maintenant aux personnes en charge de la formation à effectuer un vrai travail de clarification en interne au sujet des dispositifs choisis par l’entreprise et de création de parcours logiques et complémentaires. Il faudra également user de ses talents de communicants pour présenter l’expérience de formation de manière attractive et engageante !

Vous souhaitez en savoir plus sur nos SPOC ?

Demandez à être rappelé(e) par un membre de l'équipe

 

Abonnez-vous à notre Newsletter

Une fois par mois, les tendances de la formation en ligne dans votre boîte e-mail