Le renouvellement du blended learning grâce aux SPOC

Le blended learning boosté par les SPOC

Grâce à une multiplication d’activités collectives et de classes virtuelles, les SPOC sont en train de renouveler l’univers du blended learning. Notamment en venant renforcer la motivation des apprenants lors des temps de formation en e-learning. Désormais, les participants ne sont plus seuls devant leur écran, ce qui a pour effet de favoriser la montée en compétence.

Avec les SPOC, on peut repenser de manière optimale l’efficacité du parcours pédagogique d’un dispositif de blended learning. Cela permet de proposer aux participants une formation très opérationnelle, en lien avec le quotidien professionnel de chacun.

Les limites du blended learning traditionnel

Les limites du blended learning traditionnel

Articulant e-learning et formation présentielle, le blended learning est aussi appelé formation hybride ou classe inversée (attention classe inversée peut avoir plusieurs significations). Concrètement il s’agit de compiler deux modalités de formation, l’une à distance et l’autre en présentiel, pour optimiser le dispositif global de formation.

Souvent, le blended learning a été déployé en entreprise de la manière suivante : on propose aux participants de faire en amont la partie “théorique” d’une formation via des modules e-learning classiques, puis la partie “pratique” se fait en présentiel, avec le formateur, dans un temps plus court qu’une formation présentielle classique (exemple : 3h de formation en ligne puis 7h en présentiel, au lieu de 14h de formation au total en présentiel).

Pensé ainsi, le dispositif a souvent été un échec. Les participants faisaient peu (ou pas) la partie distancielle (pas très motivant d’une part de suivre une formation théorique, d’autre part d’être isolé derrière son ordinateur sans accompagnement ni interactions humaines). Et quand ils arrivaient en formation présentielle (dont le temps était réduit puisqu’ils étaient censés déjà connaître la théorie), inévitablement ils demandaient au formateur de revenir sur tel ou tel point dont la maîtrise est nécessaire pour faire les activités pratiques. Autant de temps perdu sur la mise en pratique.

Nous avons rencontré des dizaines de responsables formation nous témoignant de cette situation (ce pourquoi nous nous permettons d’utiliser le mot “souvent”). Pour autant un certain nombre de ces dispositifs blended ont fonctionné, encore que parfois il fallait “obligatoirement” valider le module e-learning pour pouvoir faire la partie présentielle.

Le blended learning augmenté par les spoc

Les opportunités du blended learning avec les SPOC

Lorsque la partie distancielle est un SPOC, deux données importantes changent et le dispositif global de formation s’en trouve nettement renforcé :

  • les apprenants ne sont plus seuls, ils font connaissance et échangent avec le formateur et les autres participants (forums, activités collaboratives, classes virtuelles…), sachant qu’ils les rencontreront plus tard en salle de formation
  • le SPOC ne se résume pas à la théorie, il implique déjà une forte dimension de mise en pratique, qui permet aux participants d’être actifs (donc engagés) et de monter en compétence, ce qui est bien plus valorisant que d’acquérir seulement des connaissances

Dans ce contexte où les compétences développées peuvent déjà être testées sur le terrain avant la partie présentielle, les participants sauront d’autant mieux ce qui leur pose difficulté en situation de travail, et là où ils auront besoin de progresser.

Ainsi, quand les participants se retrouvent en salle de formation, ils peuvent se consacrer avec le formateur à une mise en pratique très approfondie. C’est donc valorisant pour les apprenants, pour le formateur (qui prend une nouvelle posture et devient un véritable accompagnateur), et le découpage artificiel théorie/pratique n’a plus lieu d’être !

Dans ce cas précis,  le blended learning est un dispositif qui permet d’optimiser tant la partie distancielle que présentielle de la formation, au service du développement des compétences métier.

Cas d’étude : SPOC S’initier à Scrum et découvrir les méthodes Agiles

Méthodes agiles – Dispositif Blended

Partie en ligne

Dans le cadre du SPOC, 40 participants se retrouvent en ligne pendant 4 semaines pour commencer la formation. Parmi les activités pédagogiques, chaque participant applique les briques de l’agilité à un projet fictif. Ils s’évaluent entre eux, peuvent voir les réponses des autres participants pour les commenter, et sollicitent le formateur quand ils ont des questions, sur le forums et pendant les classes virtuelles.

Cette première partie distancielle  a permis aux participants de :

  • monter en compétence sur les méthodes agiles appliquées à la gestion de projet
  • s’exercer sur un projet fictif

Partie en présentiel

Bien préparés, les participants sont prêts pour la formation présentielle, d’une durée de 4h, dans laquelle ils vont pouvoir travailler ensemble autour d’un vrai projet de construction d’une ville en Lego.

La montée en compétence continue donc logiquement, tout en rencontrant les avantages d’un atelier pratique présentiel.

La différence avec une formation présentielle classique, vous l’avez compris, c’est l’entraînement à son rythme et la progression en ligne, avant de tester ses compétences sur un véritable projet, avec d’autres participants.

Envie d’en apprendre plus sur les nouvelles techniques de formation en entreprise ?

Inscrivez-vous à notre prochaine session de formation : MOOC Digital RH

 

Classé dans : Digital et Innovation

A propos de l'auteur

  • intervenant-01

    Pierre Monclos

    Après une expérience de 6 ans en RH, il a rejoint Unow en 2014, startup RH spécialisée dans la formation digitale (MOOC, SPOC).

    Lire la présentation complète