Transformation digitale : la cohabitation entre 2 mondes

La transformation digitale : une cohabitation entre deux monde

La transformation digitale à l’oeuvre dans notre société oblige la cohabitation de deux mondes aux références différentes : celui de l’avant digital et celui de l’après digital. Voyons ce que cela engendre aujourd’hui pour l’entreprise, le RH et le monde de la formation.

Bonjour je suis Jocelyne Turpin experte en accompagnement de projet MOOC et de transitions culturelles vers le digital learning. Je communique sur le sujet notamment au travers un blog que vous connaissez peut être et qui s’appelle Miss MOOC.

Dans cette vidéo, nous allons voir comment la transformation digitale occasionne la cohabitation de deux mondes : le monde « d’avant le digital »  et le monde du « pendant le digital » . Cette transformation digitale peut être un véritable choc des cultures pour deux mondes qui ne se sont pas construits sur les mêmes paradigmes.

Par ce prisme, voyons ce que cela engendre pour :

  • L’entreprise
  • Les RH
  • La formation

Le digital : une véritable transformation de la société

Le digital : une transformation profonde de la société

En filigrane, ce qu’évoquent les précédentes vidéos, c’est ce que nous vivons actuellement une transformation profonde de notre sociétéPour des milliards d’individus, cela modifie  profondément la façon d’être en relation, de collaborer, d’apprendre les uns des autres, de travailler ensemble… Du coup, aujourd’hui sous nos yeux, deux mondes sont en train de cohabiter.

  • Deux mondes qui ont parfois du mal à se comprendre…
  • Deux mondes qui n’avancent pas toujours à la même vitesse…

Deux mondes aux références différentes

De façon un peu caricaturale, nous pourrions décrire ce qui se voit de ces deux mondes :

  • Dans l’un, des membres connectés, confortables avec les usages digitaux et collaboratifs.
  • Dans l’autre, des membres qui préféreraient la relation directe et ne verraient pas le bénéfice à transformer les pratiques qu’ils ont depuis toujours.

Pourtant la partie non visible de ceci est bien plus profonde : les références des uns et des autres pour penser le monde, pour penser la façon de fonctionner dans le monde ne sont pas les mêmes…

Alors qu’un processus de transformation du monde est irréversiblement en marche, c’est ainsi que nous vivons une cohabitation de deux modes de fonctionnement.

Si aujourd’hui il n’est perçu « que » comme un choc des cultures. Demain, si chaque monde poursuit sa route sans se préoccuper de faire des ponts entre les deux,  nous pourrions assister à une véritable fracture.

La transformation digitale au sein de l’entreprise

Parce que l’entreprise fait partie de la société, elle est elle aussi soumise à cette dynamique de transformation, à cette cohabitation en son sein (et en dehors) de deux modes de pensées…

  • Ses collaborateurs, qui se transforment dehors, arrivent transformés dedans.
  • Ses usages pratiqués à l’extérieur, modifient les  usages proposés par l’entreprise.
  • Ces startups qui innovent en dehors, bousculent les innovations…

choc-culture

L’entreprise est vivante et perméable à ce qui se passe  tant dehors que dedans… Et cette société qui se transforme fait que les enjeux sociaux, économiques, humains et techniques vont aller croissant pour l’entreprise.

Pour y faire face, pour prendre en compte ces transformations, pour faire cohabiter de façon fructueuse ces deux univers, l’entreprise doit s’attaquer à une véritable conduite du changement, construite avec tous ses membres du dedans, et nourrie de ce qui se passe dehors.

  • Conduite du changement qui réussira si le cœur du projet se situe dans l’assouplissement de ses fonctionnements et de son organisation…
  • Conduite du changement qui réussira si elle évite l’écueil  d’un changement superficiel qui passerait uniquement par le remplacement de l’outillage technologique…

Le RH : un acteur majeur de la cohabitation entre l’avant et l’après digital

Initiateurs, contributeurs, de cette conduite du changement, c’est ainsi que les différents métiers RH deviennent des acteurs majeurs du processus

Orchestrer les ressources humaines d’une entreprise, est complexe en soit. C’est un métier passionnant, mais soumis à de forts  jeux de tensions internes, et d’articulation des demandes de tous les acteurs de l’entreprise. Sans parler des évolutions continues de la législation du travail.

Pourtant, par cette même mission, la fonction RH est au cœur d’une formidable évolution. Les RH sont des acteurs de cette cohabitation entre deux mondes.

Interlocuteur de l’humain dans l’entreprise, quotidiennement, ils entendent les nouvelles exigences qu’induisent les nouveaux usages :

  • plus de réactivité,
  • plus de souplesse,
  • plus de prise en compte des expériences collaborateurs, candidats, managers…
  • plus d’horizontalité,
  • plus de transparence…

Porteurs de ces demandes, la fonction RH est donc un contributeur majeur pour faciliter cette cohabitation dans l’entreprise d’aujourd’hui.

Tout comme  l’un des paradigmes du monde connecté est le « test and learn », (tester et apprendre), sous l’impulsion des transformations en cours, les métiers RH sont en train de se réinventer. Cette réinvention passe par :

  • l’observation des évolutions des usages digitaux dans et en dehors de l’entreprise.
  • l’expérimentation pour s’approprier en profondeur les usages mais aussi les nouveaux modes de pensées les collaborations, qu’ils induisent.

Et enfin le RH qui se réinvente, sera en mesure de proposer des stratégies, des projets et des outils qui vont favoriser cette acculturation digitale des collaborateurs, des  managers, mais aussi des directions dans son entreprise.

Formation et transformation digitale

Un choc des cultures dans le domaine de la formation

Abordons aussi l’impact du choc des cultures évoqué dans le quotidien des responsables de formation, des formateurs, du monde de la formation en général…

  • Pour commencer deux éléments récents sont venus fortement bousculer ces acteurs : l’un est structurel et législatif, la réforme de la formation applicable depuis 2015,
  • l’autre n’est en apparence qu’une nouvelle modalité : le MOOC

Professionnels de la formation et nouvelles pratiques digitales

Pour prendre une référence d’avant le digital dans son livre « Petite Poucette », le vieux Monsieur Philosophe Michel Serre compare la transition actuelle, aux bouleversements de l’étape de l’invention de l’écriture, ou de l’émergence de l’imprimerie.

Acteurs majeurs de la relation humaine, les acteurs de la formation sont au cœur d’une profonde remise en question des pratiques. Ils sont aussi aux premières loges pour constater l’évolution des besoins et usages des formés. Par exemple :

  • Se former où, quand, et comme ils le souhaitent
  • L’attente d’une prise en compte de leur propre savoir et plus seulement de la transmission descendante
  • L’obsolescence rapide de certaines informations face à l’accès continu au web

A ceci s’ajoute l’évolution des besoins de l’entreprise :

  • Besoin d’efficacité prouvée de la formation
  • Besoin de nouvelles compétences
  • Besoin de réduction des coûts
  • etc…

Au travers cela, chacun des acteurs des métiers de la formation place (ou fait évoluer) son curseur entre les positions déjà évoqués des deux mondes.

Pour certains il s’agira de composer avec

  • La crainte de perdre la qualité de la relation directe en salle de formation
  • La confrontation aux inconforts liés aux pratiques digitales
  • La remise en question de pratiques plus gestionnaires de formation

Bref, de nouveaux modèles émergent et là aussi les métiers de la formation se transforment

L’arrivée du MOOC dans le paysage d ela formation

Arrivé il y a peu dans le paysage formation, le MOOC (et ses déclinaisons) bouscule. Bien au-delà d’une simple « nouvelle modalité pédagogique », cela lui vaut de contribuer à l’appropriation culturelle et pratique du digital dans les entreprises.

Complémentaire des modalités classiques, son potentiel massif, qualitatif, économique, et aussi humain (au travers des animations des communautés d’apprenants) en fait un vecteur qui participe, qui facilite cette transformation digitale.

Pour conclure, en ayant un pied quotidiennement dans les deux mondes, je mesure que le monde « d’avant le digital » pourrait apporter au monde du digital… Mais je mesure aussi fortement combien l’univers digital, la pensée startup notamment, peut apporter aux évolutions nécessaires du « monde d’avant le digital »…

Bref en cohérence avec ce MOOC digital RH, c’est dans l’interrelation des deux, que les uns et les autres,  nous contribueront à

  • une cohabitation enrichissante pour tous
  • et à l’invention des RH de demain… !

Alors à vous de jouer ! vous êtes au début d’une aventure passionnante !

Envie de vous former aux nouvelles techniques RH à l’heure du digital ?

Inscrivez-vous à notre prochaine session de formation : MOOC Digital RH

Classé dans : Digital et Innovation