Catégorie : Le coin des experts

Quels sont vos points de perturbation ?

Par Simon Amiot - Le October 10, 2016

Aujourd'hui, nous allons nous intéresser à vos points de perturbations. Ces petites choses parfois anodines qui viennent nous gêner et nous ralentir dans notre journée de travail. Nous verrons également comment optimiser notre environnement de travail pour gagner en efficacité.


Extrait de la vidéo de formation : Gestion du temps à l'ère du digital

Dans cette vidéo, nous allons définir le concept de point de perturbation et tenter de localiser ceux qui vous perturbent au quotidien. Notre objectif sera d’optimiser votre environnement de travail pour vous permettre d’être plus efficace.

Vous avez beau savoir qu’il vaut mieux se concentrer sur une seule tâche à la fois, ce post-it, posé sur votre bureau, attire sans cesse votre attention. Il ne fait que vous rappeler que les échéances de cet autre projet sont très proches et que vous risquez de prendre du retard. Et vous avez beau être concentré sur une tâche essentielle, vous aurez du mal à faire comme si ce maudit bout de papier n’existait pas. Et ça vous gâche la vie !


Qu’appelle t’on un point de perturbation ?

Un post it par exemple, est ce que j’appelle un point de perturbation. Et vous serez d’accord avec moi qu’il ne fait qu’empirer la situation.

Vous êtes sujets à un nombre de points de perturbations que vous ne soupçonnez peut être même pas. Je vais vous en donner quelques exemples, et vous pourrez alors faire le constat par vous même.

  • La carte de visite du client que vous avez rencontré il y a 3 mois, qui trône depuis tout ce temps sur le coin de votre bureau en est un.
  • Les trois onglets ouverts sur votre navigateur en sont trois autres.
  • Un mail non lu, une notification de votre quotidien sportif favori sur votre portable, votre boîte vocale, votre todo list.

Ce sont tous des points de perturbations potentiels.

Vous avez compris le concept. Tous ces points de perturbations attirent votre attention et perturbent votre concentration. Inconsciemment, vous passez d’une pensée à l’autre, et sollicitez votre cerveau. Ce qui vous fatigue et vous rend moins efficace.

Apprendre à lister vos points de perturbation


Saurez-vous lister tous vos points de perturbation ?

Alors à votre tour, je vous propose de lister vos propres points de perturbations dans votre environnement de travail. Mettez cette vidéo sur pause et tentez d’en détecter le plus grand nombre. Regardez autour de vous.

N’oubliez pas que chaque notification, chaque bout de papier constitue un point de perturbation a part entière.

4 post it = 4 points de perturbations par exemple.  A vous de jouer!

Alors, combien de points de perturbations avez vous relevé ?

Si vous en avez autour de la vingtaine, vous êtes dans la moyenne.

S'organiser pour éviter les perturbations


Apprendre à réduire ses points de perturbation

Sachez que ce nombre de points de perturbations peut aller jusqu’à la centaine selon les personnes. Si vous en avez une dizaine, vous faites d’une partie d’une extrême minorité de la population, ou alors et c’est le plus probable, vous avez sous-estimé votre nombre de points de perturbation!

A l’ère du digital, ces occasions d’être distraits sont de plus en plus nombreuses. L’augmentation de ces points de perturbation joue un grand rôle dans la perte d’efficacité générale.

Sans aller jusqu’à tous les supprimer, nous allons travailler ensemble à réduire ce nombre de façon à ce que vous puissiez enfin canaliser votre concentration sur ce qui compte vraiment !

Formation Gestion du temps à l’ère du digital

Envie de former vos équipes ? Découvrez le programme de notre session de formation

 

Abonnez-vous à notre Newsletter

Une fois par mois, les tendances de la formation en ligne dans votre boîte e-mail