Les origines du Lean Management

Les origines du lean management.
Marc Legru revient pour nous sur les origines du Lean Management, depuis sa genèse dans les usines Toyota, jusqu’à son utilisation contemporaine et sa diffusion dans les années 1990 et 2000.

Il est temps de nous intéresser aux origines du Lean management et à son évolution dans le temps et dans différents  secteurs d’activité. Rendons nous au Japon !

Origines du Lean Management

L’histoire de la famille Toyoda

La famille Toyoda, qui fondera plus tard le groupe Toyota, a commencé dans l’industrie textile par la fabrication de tapis, puis de métiers à tisser à partir de 1897. En 1902, Sakichi Toyoda conçoit un métier à tisser et il fonde la même année le Groupe Toyoda. En 1926, il développe un métier à tisser qui cesse automatiquement ses opérations lorsqu’un des fils se casse prévenant ainsi son opérateur de la production d’un vêtement imparfait. La machine est donc capable de juger si tout se passe bien, et de s’arrêter automatiquement lorsque ce n’est pas le cas. Cela permet à l’opérateur de ne pas surveiller continuellement la machine et donc ne plus en être « l’esclave ». Avec cette invention, Sakichi pose les fondements de « l’autonomation » qui permet à un opérateur de s’occuper de plusieurs machines sans avoir à les surveiller toutes en permanence.

Son fils Kiichiro Toyoda réalisa qu’il fallait tendre vers « un idéal dans lequel les conditions sont réunies lorsque les équipements, les bâtiments et les personnes travaillent ensemble pour apporter de la valeur sans créer de gaspillage ». La société Toyota a appris à construire des automobiles grâce à l’assistance technique américaine bien avant la Seconde Guerre Mondiale. Mais, partis du savoir-faire américain, les ingénieurs de Toyota vont aller plus loin.

Le Toyota Production System

Crédits Photo : mai 111 / Shutterstock.com

La naissance du Toyota Production System

Aidé d’un ingénieur, Taiichi Ōno, Kiichiro et son cousin Eiji Toyoda conçurent des méthodologies et techniques pour améliorer au maximum la productivité, la qualité, et la fiabilité. En conséquence le prix de vente des voitures a diminué, leur attractivité commerciale a augmenté et les clients ont été fidélisés. Et ceci avec des moyens financiers limités.

De ces méthodes et techniques est né le Toyota Production System ou TPS, appelé aussi en Français “Le Système Lean”. Ce système permet à l’entreprise d’ajouter de nouveaux produits à sa gamme sans augmenter significativement ses investissements. Le marché des consommateurs veut en effet de la variété dans les produits mais sur des volumes restreints. Le TPS permet d’assurer qualité et variété des produits sur un financement étroit.

Intrigués par le succès des véhicules Toyota, les américains ont réalisé des études et recherches. Celles-ci ont débouché sur la publication, en 1990, du livre « The machine That Changed the World », co-écrit par Jim Womack et Daniel Jones et dont le succès est planétaire.

Depuis le lean s’est étendu dans de nombreux pays et secteurs d’activité et beaucoup de livres ont été publiés sur le sujet. Vous en trouverez quelques références dans les ressources complémentaires.

Evolutions et principales applications du lean management.

Evolution du Lean Management

Le Lean Management chez Toyota ce n’est pas seulement dans l’usine, mais aussi dans les bureaux d’études et d’ingénierie, là où les produits sont conçus et développés. On parle alors de « Lean Engineering » pour concevoir des produits adaptés aux besoins des clients, avec le bon rapport performance / prix.

Le Lean Management s’est diffusé à la fin des années 90 hors des activités traditionnelles de l’Industrie. Il a gagné les fonctions support et administratives des sociétés industrielles et les activités cœur de métier des industries de services telles que les banques et les assureurs. On parle alors de Lean Office ou Lean Services. L’Institut Lean France, qui fait la promotion du Lean en France, a organisé sa première journée « Lean dans les Services » en 2007 pour faire se rencontrer les pionniers du sujet afin qu’ils partagent leurs témoignages. Cette journée est organisée tous les 2 ans.

Côté informatique, Mary et Tom Poppendieck publient en 2003 leur livre « Lean Software Development » ce qui marque le début du Lean dans les activités informatiques. On parle alors de « Lean IT ». Le premier projet Lean IT en France s’est déroulé en 2007 accompagné par le cabinet Operae Partners. L’Institut Lean France a organisé les premières conférences sur le sujet en 2011 avec le European Lean IT Summit. Il se tient chaque année à l’automne.

Initié en 2008 par Eric Ries sur la base du Lean dans des entreprises high-tech de la Silicon Valley, le Mouvement « Lean Startup » et né avec un livre publié en 2012. Le Lean Startup a une approche spécifique du démarrage d’une activité économique et du lancement d’un produit. Elle repose sur le « Validated learning » c’est à dire la vérification de la validité des concepts, l’expérimentation scientifique et le design itératif. Elle tend à réduire les cycles de commercialisation des produits, à mesurer régulièrement les progrès réalisés, et à obtenir des retours de la part des utilisateurs. Dans cette optique, les entreprises, et en particulier les startups, cherchent à concevoir des produits et services qui répondent au mieux à la demande de leurs consommateurs, avec un investissement initial minimal. 

Conclusion

Pour conclure, nous sommes donc partis du Japon, où le Lean Management est né dans l’industrie automobile, puis nous avons gagné le monde entier grâce à la diffusion dans de nombreux autres secteurs d’activité : des services aux start-up en passant par le monde de l’informatique. 

Envie d’apprendre à travailler et manager autrement ?

Inscrivez-vous à notre prochaine session de formation Initiation au Lean Management

A propos de l'auteur